Rechercher

Alex Frei est-il l'homme qui fera monter Winterthur ?

Très bien placé Challenge League, Alex Frei pourrait bien être l'homme de la remontée des Zurichois. À la tête d'une équipe aussi talentueuse que solide, l'ancien attaquant de la Nati pourrait amener un troisième club zurichois dans l'élite. Réponse d'ici moins de trois mois.

Embauché au FC Winterthur en décembre dernier en remplacement de l'Allemand Ralph Loose, Alex Frei ne pouvait rêver mieux pour ses débuts. Son équipe enchaine les performances et est très bien placée dans l'optique d'une montée en Super League.


Un plan de carrière structuré

Nommé Directeur sportif au FC Lucerne après sa carrière de joueur, le Bâlois bifurque très vite dans le monde du coaching. Un premier essai douloureux pour l'ancien attaquant de la Nati qui expliquera par la suite qu'il n'était pas prêt à un tel défi. C'est tout d'abord chez les juniors du FC Bâle, puis chez les U21 du club rhénan qu'il s'essaie au métier d'entraineur. Après avoir été pressenti pour reprendre les rênes de l'équipe première en 2020, il claque la porte de son club favori et rejoint le FC Wil pour suivre une carrière linéaire comme ce fut le cas de sa carrière sportive. Un choix pleins de bon sens pour celui qui disposait déjà d'offres étrangères à l'époque.


Un parcours intéressant en Challenge League

Après une expérience solide au FC Wil, le temps semblait venu pour l'ancien attaquant de Dortmund de chercher un autre défi. Pressenti au FC Lucerne cet hiver, il n'a finalement pas eu le poste et a signé au FC Winterthur avec une mission claire: L'ascension. Il y trouve un bon mélange entre joueurs expérimentés et jeunes talents prometteurs. Le club zurichois est réputé pour former des futurs stars comme ce fut le cas pour Akanji, Mehmedi, Freuler, Zuber ou dans une moindre mesure Zuffi. Les talents d'aujourd'hui s'appellent Tushi, Ballet, Chiappetta, Manzambi, Gantenbein ou encore Diaby. Cependant la pression est bien présente et son prédécesseur Ralph Loose, qui avait réalisé de beaux exploits, l'a appris à ses dépends. Alex Frei avec sa connaissance du football suisse et de la deuxième division n'aura pas tellement le droit à l'erreur.

Plus qu'un tremplin pour Frei

L'ancien meilleur buteur de Super League aura donc des fans et une région qui ont de grosses attentes mais pourrait utiliser cette étape comme un vrai tremplin pour la suite de sa carrière. Pas sûr pourtant que Frei ne fasse qu'un petit séjour dans la cité zurichoise. Prouver aux dirigeants de clubs de Super League qu'il peut amener une équipe de tradition au sommet du football suisse, tel un Mario Frick, pourrait lui rouvrir les portes du FC Bâle ou d'un autre équipe ambitieuse de Super League. Mais pour cela, il faudra d'abord prouver sur le terrain qu'il a les épaules pour.