Rechercher

Aurèle Amenda : "Je veux devenir un titulaire à part entière à YB !"

Dernière mise à jour : 14 juil.

En Suisse, on ne compte presque plus le nombre de jeunes défenseurs centraux extrêmement talentueux. Parmi eux, Aurèle Amenda 18 ans. Le colosse d’YB a montré avec ses quelques apparitions cette saison un calme, une lecture du jeu et un sens de l’intervention impressionnant. De quoi ravir les supporters bernois qui voient en lui le futur patron de la défense, et l'un des meilleurs talents du football suisse. Pour clôturer sa première saison chez les professionnels, il a choisi de se confier à KMedia.
Crédit photo : BSC Young Boys

Julien Moret

Natif de Bienne, le jeune suisse aux origines camerounaises est bien connu des sélections ASF. Depuis les U16, Aurèle Amenda a fait partie de toutes les sélections suisses jusqu’à devenir le capitaine de l’actuelle sélection U20. Une progression linéaire sans surprise pour ce talentueux défenseur d’1m94 aux allures de Manuel Akanji. Après avoir brillé en Youth League (6 matchs 2 buts), le joueur conseillé par l’agence Signature ISCM (où figure Granit & Taulant Xhaka ou encore Djibril Sow) a prolongé son contrat avec Young Boys jusqu’en 2025. Une façon de percevoir l’avenir sereinement pour celui qui est amené à s’imposer au sein de la défense bernoise. Une interview exclusive KMedia.


Aurèle, ces dernières saisons tu as été très bon avec les équipes jeunes d’YB ce qui t’a amené en première équipe. Quand on mesure 1m94, est-ce qu’on se sent presque comme un adulte au milieu des jeunes (rires) ?

(rires) C’est vrai que ma taille a toujours été un facteur essentiel mais ça n’a pas tout fait. J’ai beaucoup travaillé également sur ma mobilité, ma vitesse et ma technique de balle. Être seulement grand n’est pas suffisant pour atteindre le haut niveau.


Par la force des choses, tes deux premières apparitions en Super League sont contre le FC Bâle. Pas mal pour un baptême du feu. Comment as-tu vécu ces deux matchs ?

J’ai vécu ce match avec beaucoup d’émotions et de fierté pour ma famille et moi. J’ai toujours rêvé de jouer ce genre de match et contre le FC Bâle ce fut vraiment spécial, oui.


Tu as toujours évolué avec Cédric Zesiger dans l’axe, comment juges-tu les premiers pas de votre binôme ?

Cédric et moi avons eu une très bonne relation sur et en-dehors du terrain. Il me met extrêmement en confiance quand je joue à ses côtés et me donne beaucoup de conseil. Nous sommes un binôme jeune et complet.


"Matteo Vanetta a toujours cru en moi et en mes qualités !" Aurèle Amenda

En regardant tes matchs, une des premières choses qui saute aux yeux c’est ton calme. Comment fais-tu pour gérer la pression ?

Jusqu’à présent, j’ai toujours su gérer la pression. Je me dis que je dois jouer comme je sais le faire, prendre beaucoup de plaisir et surtout ne pas douter de mes qualités.


Ta force tranquille et ta maturité sont des caractéristiques qui ressortent également sur le terrain. Est-ce que cela te correspond également dans la vie de tous les jours ?

Oui bien sûr. Dans la vie de tous les jours, je suis quelqu’un de tranquille et qui a toujours le sourire. Mon côté mature vient beaucoup de l’éducation reçue de mes parents.


Quels rôles ont joué David Wagner et Matteo Vanetta dans ton évolution cette saison ?

Ils ont joué un grand rôle, David Wagner m’a donné très vite donnée mes premières minutes en Super League. Matteo Vanetta a toujours cru en moi et mes qualités. Il m’a donnée beaucoup de minutes de jeu et également ma première titularisation.


On évoque souvent l’importance de l’entourage pour les jeunes joueurs. Ta famille est-elle très proche de ta carrière sportive ?

Ma famille est extrêmement proche de ma carrière sportive, leur soutien quotidien est très important pour moi et me donne beaucoup de forces en plus. Sans eux, je ne serai pas là où j’en suis aujourd’hui. Je leur serai toujours reconnaissant pour tout ce qu’ils ont fait et font pour moi.


La concurrence à YB est très forte avec Zesiger, Lustenberger ou encore Camara. Tous ces joueurs ont connu le niveau international en club mais également avec leur sélection respective. Comment vois-tu ton évolution à leurs côtés ?

M’entrainer au quotidien avec de tels joueurs à mon poste ne peut être que bénéfique pour ma progression. Ils me prennent tous sous leurs ailes et me poussent à être compétitif pour pouvoir devenir un titulaire. J’ai beaucoup de plaisir et de chance d’être entouré par de tels joueurs et telles personnalités.


YB a vécu une saison 2021-22 plus compliquée. Qu’est-ce qui vous a manqué pour terminer devant Zürich ?

Nous avons eu une saison compliquée notamment avec beaucoup de blessés. Nous avons manqué de constance et de solidité défensive dans les dernières minutes de certains matchs-clés.


"Dès la saison prochaine, j’aimerais faire mes débuts en sélection U21 et y devenir un joueur titulaire pour jouer l’Euro." Aurèle Amenda

Justement, la saison passée YB a encaissé 29 buts en championnat. Cette année, le club dépasse la barre des 50 buts encaissés. Que ce soit avec Wagner ou Vanetta, aucun des deux entraineurs n’a vraiment su trouver la bonne formule pour stabiliser l’équipe défensivement. Cette situation est-elle une chance pour toi de t’imposer dans l’équipe ?

Une chance, je ne pense pas. Mon but est de m’imposer dans l’équipe et de donner le maximum pour le club.


Quels sont tes objectifs en club pour la saison prochaine ?

Devenir un joueur titulaire à part entière. Je souhaite prendre plus de responsabilités et remporter le championnat et la Coupe de Suisse.


Cette saison, KMedia t’a mentionné à la deuxième place de son classement des meilleurs rookies (année 2003 ou plus) derrière Wilfried Gnonto. Avec notamment Omeragic, Stergiou, Cömert, Zesiger, Burch, Okoh, Hajdari et toi, la Suisse a énormément de talents au poste de défenseur central. Comment vis-tu cette concurrence pour les sélections nationales ?

La concurrence, il y en a partout. C’est comme en club. Cette concurrence je la vis bien ça me pousse à travailler encore plus dur pour atteindre mes objectifs personnels. Je suis une personne ambitieuse depuis tout petit.


Quels sont tes objectifs en sélection ? Est-ce que tu te projettes pour atteindre l’équipe U21 plutôt bien partie dans les éliminatoires de l’Euro ?

Dès la saison prochaine, j’aimerais faire mes débuts en sélection U21 et y devenir un joueur titulaire pour jouer l’Euro.


Certains jeunes saisissent l’opportunité de partit tôt à l’étranger. De ton côté, tu as pris l’option d’avoir un contrat longue durée avec YB. T’imposer en Super League avant de rêver à une carrière internationale était-ce une priorité pour toi ? Avec tes très bonnes performances en Youth League as-tu eu des contacts avec des clubs étrangers ?

Mon premier choix a toujours été de jouer avec YB, de m’imposer en Super League avec mon club pour être ensuite prêt à partir à l’étranger. La Super League est une étape très importante dans mon développement de jeune joueur professionnel. Beaucoup de jeunes joueurs sont partis à l’étranger et ont connu beaucoup de difficultés, YB a toujours eu un projet et confiance en moi. Il y a eu des clubs intéressés de l’étranger mais mon premier choix était clair dès le début.


Y-a-t-il un championnat et une équipe qui te fait particulièrement rêver ?

Mes deux championnats préférés sont la Bundesliga et la Premier League. Mon club préféré est le FC Chelsea.


Merci Aurèle pour cet interview, KMedia te souhaite le meilleur pour la saison prochaine et se réjouit de te voir sur les terrains !