Rechercher

Avec Bradley Fink, le FC Bâle tient-il le nouveau numéro 9 de la Nati ?

Dernière mise à jour : 10 oct.

C'est un des talents suisses les plus cotés actuellement, Bradley Fink (19 ans) vient renforcer l'attaque du FC Bâle. Un véritable coup sur le marché réalisé par David Degen et son équipe. Comparé à Erling Haaland, un des meilleurs attaquants du monde, le club rhénan tient-il le futur attaquant de l'équipe de Suisse ?

Julien Moret

Attention, talent avec des statistiques vertigineuses ! Saison après saison, Bradley Fink a surnagé dans les équipes jeunes du Borussia Dortmund et il débarque désormais dans le championnat suisse. Arrivé en 2019 dans le club allemand en provenance du FC Lucerne, l'attaquant suisse a pu progresser au point de réaliser ses premiers pas avec l'équipe première. Cet été, il figurait même dans le groupe professionnel lors du stage de pré-saison. Il faut dire que ses 31 buts en 26 matchs avec l'équipe U19 du BvB y sont pour beaucoup dans l'exposition médiatique du jeune talent suisse.


Un transfert qui fait du bruit à l'étranger

Orphelin d'Erling Haaland parti à Manchester City, les supporters du BvB voyaient en Bradley Fink le successeur à long terme du viking norvégien. Son style de jeu, son sens du but, sa taille et son physique font d'ailleurs penser à l'ancien attaquant du RedBull Salzburg, par le passé pisté par le FC Bâle alors dirigé par le directeur sportif Marco Streller. Reste que la direction du club de la Ruhr privilégie l'espoir local Youssoufa Moukoko et le "nouveau Jadon Sancho" Jamie Bynoe-Gittens au niveau des jeunes talents du club.


Un avenir, à court terme, en pointillé du côté de l'Allemagne a permis à deux clubs suisses de se faufiler dans le dossier de l'attaquant qui martyrise les jeunes défenses européennes. En effet, le FC Zurich et le FC Bâle sont vite venus aux nouvelles auprès des conseillers du joueur. Le club rhénan, qui s'était déjà positionné sur le dossier l'hiver passé, s'est montré le plus convaincant et remporte donc la mise. C'est désormais une attaque furieusement helvétique qui se dessine du côté du FC Bâle avec les talents Zeki Amdouni, Dan Ndoye, Andi Zeqiri et Bradley Fink. Il y a d'ailleurs fort à parier que Murat Yakin et ses équipes ont pris un abonnement au Parc Saint-Jacques.


A-t-il une chance pour la Coupe du Monde au Qatar ?

Qu'espérer de ce talentueux attaquant ? Tout d'abord, un coup de projecteur important sur le championnat de Suisse ! Bradley Fink est un attaquant suivi par des médias internationaux qui auront régulièrement un œil sur ses performances en Super League. Ensuite, il est clair que le potentiel du joueur de 19 ans est relativement rare pour notre pays, ce d'autant plus à son poste, pour ne pas se mettre à rêver d'avoir un numéro 9 de classe internationale.


À Bâle, Fink sera dans un environnement idéal pour progresser. Entouré d'autres jeunes joueurs, le Lucernois aura du temps de jeu et évoluera dans une équipe qui correspond à ses qualités. De bonnes performances vont lui permettre de s'installer au sein de l'équipe suisse U21, voir même de rêver à une progression vitesse grand V et de tenter d'intégrer le groupe de la Nati.

Fink sera-t-il la solution aux problèmes offensifs du club rhénan ? Sur le papier, son association avec Amdouni, Ndoye, Millar ou encore Zeqiri fait rêver.