Rechercher

BSC Young Boys – FC Bâle: acte I

Dernière mise à jour : 10 oct.

Depuis plusieurs années, cette affiche est la plus alléchante de notre championnat. En effet, hormis la parenthèse zurichoise de la saison passée, ces deux clubs se partagent les titres de champion suisse depuis 2010. Au moment de s’affronter pour la première fois lors de cette saison 2022-2023, le duel semble déséquilibré entre des Bâlois à la recherche de repères et des Bernois ayant débuté leur saison en trombe. Analyse.

Bastien Feller

Comme chaque année, les clubs suisses impliqués dans les tours qualificatifs de coupe d’Europe possèdent un calendrier plus que chargé. Avec un match à jouer tous les trois jours, les organismes sont mis à rude épreuve et une équipe peut vite se retrouver dans une spirale positive ou négative. Chacun des deux clubs qui s’affronteront, ce dimanche au Parc St-Jacques, se trouvent actuellement dans une de ces deux formes.


Un départ manqué

Évoquons tout d’abord le club rhénan. Avec la légende suisse Alexander Frei à sa tête depuis ce début de saison, les attentes sont grandes et un retour à la place de champion en fin de saison est attendue. Cependant, tout ne se passe pas comme prévu et le début de saison est loin d’être idéal. Les bonnes prestations ne sont pas constantes, les joueurs peinent souvent à se trouver pour créer le danger et la défense est friable. Cela se ressens d’ailleurs dans le bilan que l’on peut faire après leur 5 premiers matchs toutes compétitions confondues: 1 victoire, 3 matchs nuls et 1 défaite. Premiers résultats négatifs d’autant plus que le seul succès a pu être acquis face aux faibles nord irlandais de Crusaders lors du 2ème tours de qualification de Conference League. Pire encore, les bâlois se retrouvent, après leur défaite cette semaine au Danemark, en ballotage défavorable lors de leur 3ème tours qualificatifs face au Brondby IF. Les hommes d’Alexander Frei pourraient donc manquer une phase de groupe de compétition européenne qui fait du bien financièrement aux clubs suisses étant donné le manque de revenu télé de notre championnat. La situation n’est donc pas optimale au moment d’affronter celui qui semble être leur seul concurrent pour le titre de champion national. Rappelons qu’en cas de défaite, les bâlois se retrouveraient déjà à 8 longueurs de son adversaire bernois qui aura un match joué de plus.


Un choix d’entraineur qui semble déjà gagnant

Tout comme son adversaire de ce dimanche, les Bernois ont opté pour le changement d’entraineur cet été. Exit l’entraineur intérimaire Matteo Vanetta et bienvenue au technicien valaisan Raphaël Wicky. Cependant, les choses n’ont pas débuté de la même manière pour les deux anciens internationaux helvétiques. En effet, si le FC Bâle et Alexander Frei sont à la peine en ce début de saison, YB et son nouveau coach impressionnent et ont envoyé un sacré message aux autres clubs de Super League. Avec 5 victoires (dont un 4 à 0 inaugural face au champion sortant, le FC Zurich) et un match nul, en 6 matchs et un goal average de 14-1 toutes compétitions confondues, les jaunes et noirs connaissent un début de saison plus que convaincant et semblent être le grand favori pour retrouver sa place de champion. Sur le plan européen, les Bernois surfent sur une dynamique plus que positive puisqu’ils n’ont encore encaissé aucun but lors de leurs matchs de qualifications et sortent d’une victoire 2 à 0 jeudi lors de leur match aller en Finlande face au KuPS. Disposé en 4-4-2 en losange, les bernois semblent avoir trouvé un système efficace pour parvenir à malmener et vaincre leurs adversaires. Tout roule donc pour le clubs aux 14 titres de champion qui a pu, lors de ce mercato, compléter son effectif déjà pléthoriques avec les arrivées de joueurs de grandes qualités comme Cedric Itten, Donat Rrudhani, Kevin Rüegg et le retour du serial buteur maison, Jean-Pierre Nsame.


Ce premier choc au sommet de la saison sera donc très important pour ces deux équipes qui voudront, pour l’une, lancer réellement sa saison, et, pour l’autre, continuer sur sa très belle dynamique.