Rechercher

Groupe A, les Pays-Bas favoris d'un groupe qui fait parler

Commençons ce tour d’horizon des groupes de la Coupe du Monde avec, naturellement, le A. Ce dernier est composé, logiquement, du pays hôte, le Qatar, des Pays-Bas, du Sénégal et de l’Equateur. Sur le papier, deux équipes se détachent, la formation européenne et africaine. Mais gare aux mauvaises surprises, le pays organisateur voudra se montrer et le sud-américain prouver qu’il n’est pas là par hasard.

Bastien Feller

Qatar

Pour sa première participation à une phase finale d’une Coupe du Monde, le pays du Golfe aura à cœur de montrer une bonne image sur et en dehors du terrain. Si l’aspect extra-sportif a déjà tant fait parler, notre connaissance de l’équipe nationale et de ses joueurs et encore assez faible. Et pour cause, aucun joueur sélectionné lors du dernier rassemblement avant le début de la phase finale n’évolue en Europe. En effet, les hommes du sélectionneur espagnol Félix Sanchez participent tous au championnat local. Il nous est donc compliqué d’évaluer leur niveau et de prédire ce que cette formation sera capable ou non de réaliser lors de cette compétition. Une chose est sûre, sa préparation n’a pas été des plus optimale sur et en dehors du terrain. En effet, elle n’a remporté qu’un seul de ses 7 matchs de préparation, le 26 mars dernier face à la Bulgarie (2-1), et a même connu une défaite embarrassante face à la Croatie M23 (3-0). La dernière place du groupe leur semble donc promise.


Pays-Bas

C’est le favoris de ce groupe ! Avec 6 victoires en 8 matchs cette année dont 2 face à la Belgique, les « Oranges » semblent bien être de retour sur le devant de la scène. Il faut dire que l’éternel sélectionneur hollandais, Louis van Gaal, dispose d’un effectif plus que séduisant. En effet, le coach de 71 ans compte dans ses rangs des joueurs de la trempe de Virgil van Dijk, Matthijs de Ligt, Frenkie de Jong, Ryan Gravenberch, Steven Bergwijn ou encore Memphis Depay. De quoi nourrir quelques ambitions. Si sur le papier la première place du groupe devrait logiquement lui revenir, les Hollandais devront tout de même se méfier du Sénégal. En effet, les Lions arrivent également avec de belles armes et la confrontation entre ces deux nations, qui se déroulera lors de la première journée, pourrait rabattre les cartes quant à la première place de ce groupe A.


Sénégal

Le champion d’Afrique en titre va connaitre sa deuxième phase finale consécutive après celle en Russie il y a 4 ans. Les Sénégalais auront d’ailleurs à cœur de venger leur triste élimination lors de la phase de groupe en raison de leur nombre de cartons jaunes. Il n’y a pas à douter qu’avec des joueurs comme les Londoniens Edouard Mendy et Kalidou Koulibaly ou encore le Milanais Ballo-Touré, la sélection entrainée par Aliou Cissé sera à prendre avec sérieux et pourrait bien nous offrir quelques surprises. Ce d’autant plus que l’équipe des « Lions » reste sur une bonne lancée avec notamment la victoire finale lors de la CAN au mois de janvier.


Equateur

Cette sélection, nous le connaissons surtout pour sa confrontation avec notre Nati lors de la phase de groupe de 2014, mais elle a depuis bien changé et reste également assez méconnue. Oui mais, aurons-nous la possibilité de faire plus en ample connaissance avec elle au Qatar dans un mois ? rien n’est moins sûr. En effet, sa place pour le Mondial, pourtant acquise sur le terrain, est revendiquée par le Chili et le Pérou et ces sélections ont d’ailleurs déposé un recours quant à la confirmation de la présence de l’Equateur à la Coupe du Monde par la FIFA auprès du TAS de Lausanne. La raison ? Byron Castillo aurait falsifié son acte de naissance afin de pouvoir jouer pour la sélection de la « Tri » sans posséder la nationalité équatorienne. Ce dernier ayant disputé 8 matchs de qualification, la perte sur tapis vers de ces rencontres signifierait l’élimination de son équipe. Laquelle de ces 3 nations sera présente au Qatar ? Réponse le 10 novembre, soit 10 jours avant le match d’ouverture qu’elle devra disputer.