Rechercher

Il faut sauver le soldat (Da)rian

Dernière mise à jour : 10 oct.

Son contrat avec l'Inter Milan démontre le potentiel certain du joueur. Cependant, Darian Males peine à enchaîner après la bonne saison qu'il a effectuée avec le FC Lucerne il y a de cela 2 ans. Peut-il inverser la tendance ? L'international suisse espoir doit gagner en confiance et peut se servir du match contre Crusaders pour marquer des points.

Julien Moret

«En Suisse, il est l'un des talents les plus prometteurs de sa génération !» Ce sont les propos de Johann Vogel recueillis par Le Matin. Voilà qui plante le décor. Un talent qui malheureusement à toutes les peines du monde à confirmer tout le bien qu'on pense de lui au FC Bâle. Alors que les entraîneurs se succèdent sur le banc rhénan, le constat est le même: Darian Males est plus sur le banc des remplaçants que sur le terrain.

C'est quoi le problème ?

Lancé dans le grand bain en septembre 2019, Darian Males met très peu de temps avant de convaincre. Il surfe sur les traces laissées par Ruben Vargas et impressionne la Super League. Que ce soit avec Thomas Haeberli ou Fabio Celestini, le Suisse aux origines serbes joue et brille. Avec 21 matchs, 2 buts et 4 passes décisives à 18 ans, l'attaquant clôture un début de carrière réussi dans son club formateur. Cap sur l'Italie et l'Inter Milan qui lui présente un plan à long terme. Pour s'aguerrir, le club milanais le prête au Genoa mais l'expérience coupe court car le Suisse ne bénéficie pas du temps de jeu espéré. Il décide alors, très intelligemment, de revenir en Suisse et est séduit par le FC Bâle. Une deuxième partie de saison dans un club en pleine crise structurelle et sous la houlette d'un entraîneur plus décrié que jamais (Sforza). Pourtant, Males se montre à son avantage et montre par intermittence le talentueux joueur qu'il était à la Swissporarena.


Avec la confiance regagnée et une nouvelle direction, Darian Males entame la saison suivante plein d'ambitions. Mais ses performances s'essoufflent et malgré quelques coups gagnants, son manque d'impact physique et de présence dans les duels l'empêchent d'exploiter ses qualités techniques. En 61 matchs sous les couleurs Rotblau, Males a marqué 8 buts et délivré 10 passes décisives.


En équipe de Suisse, le constat est le même. Alors qu'il débute la saison avec l'étiquette de joueur nominé au Golden Boy, le Lucernois perd sa place et n'est plus qu'un joker aux yeux de Mauro Lustrinelli. Comment ce joueur qui arrivait à prendre les défenses de vitesse par ses accélérations il y a de cela 2 ans, peine aujourd'hui à se montrer sous son meilleur visage ?


La réponse est peut-être mentale. On le sait, Darian Males doit gagner du coffre, mais également de la confiance. Son style de jeu et sa créativité ne peuvent se libérer qu'en étant en pleine possession de ses moyens. Avec un temps de jeu réduit, il est difficile pour lui de remonter la pente. L'enchaînement des matchs et la chaleur devraient obliger Alex Frei à donner sa chance à l'attaquant suisse de 21 ans.

Ce jeudi en Irlande du Nord, le jeune suisse aura peut-être l'occasion de démontrer qu'il faut toujours compter sur lui. Le FC Bâle et Alex Frei n'attendent que ça.