Rechercher

L’attaque bâloise prend forme avec l’arrivée d’Augustin

Dernière mise à jour : 10 oct.

À l’heure du premier match amical du club rhénan, le FC Bâle a mis le feu à la Twittosphère. Désormais habitué à faire « monter la sauce » avant l’annonce officielle d’un transfert, les réseaux sociaux du club avaient prévenus l’arrivée d’un Français « en trois lettres ». JKA débarque pour se relancer alors qu’un crack allemand de 15 ans éblouit la rencontre contre Xamax de son talent. Le FCB prend forme.

Julien Moret

Ils étaient relativement nombreux à s’être déplacés malgré la chaleur sur le campus du FCB. La raison est simple, il s’agissait de la rentrée des classes. Un premier match amical contre Xamax pour le FC Bâle version Alex Frei. Pour ce match, les supporters bâlois devaient bien chercher les joueurs au visage connu. Dans le onze départ, seuls Lopez, Pelmard et Xhaka étaient des joueurs réguliers de la saison dernière. Ce tournus, n’a pas empêcher la victoire bâloise sur le score de 3 buts à zéro. Mais ce n’est pas uniquement pour cette raison que les fans du club scrutaient leur téléphone. En effet, le Community Manager du FCB allait annoncer l’arrivée d’un nouveau joueur. Après avoir testé plusieurs fois la réactivité des suiveurs du club sur le canal twitter français des Rotblau, l’annonce est désormais officielle : Jean-Kevin Augustin signe au FC Bâle !


Un très grand talent du football français

Ce nom est bien connu des fans de football. Champion d’Europe avec l’équipe de France des U19, Jean-Kevin Augustin est considéré comme un des tout grands talents du football français. Alors au centre de formation du Paris Saint-Germain, sa côte explose. Malgré les sollicitations, il décide de poursuivre au sein du nouveau cador européen qui ne met pas sa propre jeunesse au centre du projet. Augustin disputera 31 matchs avec le PSG pour un temps de jeu très limité. Tout juste l’occasion d’inscrire deux buts et délivré 3 passes décisives pour celui qui surnageait en équipe espoirs du club.


Finalement, le talentueux joueur français décide de céder aux appels de Leipzig qui est toujours friant d’espoir du football tricolore. C’est un chèque de 16 Mio qui permet au club de Bundesliga de s’offrir ce crack du PSG. Avec le club allemand, Augustin connaîtra la meilleure période de sa carrière. Il inscrira 20 buts pour 6 assits et se rapprochera de l’équipe de France. Depuis 2019, les choix de carrière de l’ancien « Titi » ne lui ont pas permis d’exprimer pleinement son talent. Que ce soit à Leeds, Monaco ou Nantes, Jean-Kevin Augustin n’a pas réussi à s’imposer.


Il rejoint donc le FC Bâle pour se relancer. Les ressemblances avec la mentalité allemande et ses discussions avec Alex Frei ont convaincu l’ancien international espoir français de signer en Super League. Un sacré pari pour le FCB qui tente un coup à la YB qui a parfaitement su intégrer les attaquants en mal de temps de jeu qu’étaient Hoarau et Siebatcheu.


Car oui, si la Suisse découvre Jean-Kevin Augustin version PSG & Leipzig, notre championnat risque bien de s’être trouvé une nouvelle star. « JKA est un joueur très talentueux. Il n’a pas forcément fait les bons choix ces dernières années mais nous allons travailler ensemble pour qu’il retrouve sa vraie forme. En y parvenant, nous aurons un très grand joueur à Bâle. » précise son nouveau coach Alex Frei sur le site internet du club. La forme et la rigueur allemande semble être les principaux ingrédients pour la réussite de l’attaquant français.


Adriano Onyegbule, attention crack allemand de 15 ans

La ligne offensive du plus grand club suisse sur la scène européenne prend donc forme. Avec Liam Millar, Dan Ndoye et Jean-Kevin Augustin, le FCB semble avoir trouvé un sacré trio. À cela s’ajoute le retour de Kaly Sène (buteur lors de la victoire 3-0 contre Xamax), l’espoir suisse Tician Tushi et l’espoir allemand Anton Kade arrivé en provenance du Hertha Berlin.


Mais celui qui a surtout impressionné son monde durant ce premier match amical, c’est Adriano Onyegbule. Un talent en provenance de Leipzig âgé de 15 ans. Il est officiellement à l’essai, mais va s’engager avec le FC Bâle durant le mois de juin. La raison est simple, le joueur allemand pourra signer son premier contrat professionnel lorsqu’il aura atteint l’âge de 16 ans. Un ado donc, un ado au physique d’un adulte dont la puissance rappelle Breel Embolo. En témoigne son incroyable solo contre le club neuchâtelois pour inscrire lui-même le 2-0. Particulièrement en confiance et à l’aise sur le terrain, il ne serait pas surprenant de le voir fêter ses premières minutes professionnelles durant la saison. On pourrait presque se demander comment un tel talent peux filer entre les doigts de la filière RedBull.


Si la direction bâloise peut se targuer d’avoir déjà fait deux jolis coups, n’oublions pas que le mercato ne fait que commencer et qu’il faudra que l’alchimie prenne pour que le FCB – qui doit encore se renforcer dans d’autres secteurs de jeu - retrouve le trône qu’il a quitté depuis 2017. Car le FCB n’est pas seul et la concurrence ne se laissera pas impressionner de la sorte.