Rechercher

La stratégie gagnante du FC Saint-Gall

Dernière mise à jour : 20 avr.

Après un premier tour très compliqué, le FC Saint-Gall semble enfin lancer sa saison. Un mercato intelligent, une patience extrême et une croyance en ses principes. La stratégie du club saint-gallois et la confiance au coach Peter Zeidler serait-elle payante ?

On voyait Saint-Gall certainement mieux classé qu'une pénible 8ème place après la première moitié du championnat. Moins dynamiques que par le passé et moins joueurs, les suiveurs du football suisse commençaient à se demander si les méthodes et l'ère Zeidler n'arrivaient pas à leur terme.


Des départs conséquents cet été et des investissements massifs cet hiver

Il faut toutefois dire que l'entraîneur allemand n'a pas été gâté pendant l'intersaison avec le départ de plusieurs éléments importants dont le capitaine Quintilla ou le très prometteur attaquant autrichien Adamu. Il fallait, à nouveau, reconstruire et faire avec les joueurs à disposition. Soyons honnêtes, Alain Sutter et la direction sportive n'ont pas réalisé un très bon mercato cet été ne renforçant que partiellement l'effectif bien appauvri par rapport aux années précédentes.


Certes, Peter Zeidler n'a pas réalisé ses meilleurs mois cet automne, mais l'équipe n'était pas complète. Le président Huppi et le club ont donc mis les moyens cet hiver pour être à la hauteur des attentes des nombreux fans saint-gallois. Un mercato tout juste exceptionnel tant dans l'investissement que dans l'intelligence des choix. Avec le retour de Jordi Quintilla sous utilisé au FC Bâle, les arrivées des jeunes talents suisses Julian Von Moos, Alexandre Jankewitz et Bastien Toma, le FC Saint-Gall a réalisé le meilleur mercato helvétique. Et tout ceci en gardant les cadres Stergiou, Görtler et Duah. La mayonnaise a très vite pris puisque les Saint-Gallois sont déjà remontés au classement et que impressionne par sa puissance et sa capacité à répéter les efforts. Une équipe offensive qui étouffe ses adversaires les uns après les autres.

De la lutte contre la relégation aux rêves européens

De candidat potentiel au barrage contre la relégation à prétendant aux places européennes, il n'y a qu'un pas que l'équipe de Suisse-Orientale espère bien franchir. Néanmoins, Alain Sutter et Matthias Huppi déclaraient dernièrement que la lutte contre la descente est bien plus passionnante que le ventre mou du classement. Une belle manière de dire que se battre contre la relégation a quelque chose d'excitant qui vous fait pousser des ailes.


Bien placés en Coupe de Suisse, les Saint-Galllois ont de réels rêves d'Europe. Une compétition qui permettrait aux dirigeants de garder certains éléments prêtés jusqu'à la fin de saison (Jankewitz, Toma) et de mettre en valeur les talents de l'effectif (Duah, Stergiou, Besio, Schmidt et Cabral). Une bouffée d'oxygène financière qui ferait bouillir un Kybunpark déjà survolté.


Avec une confiance renouvelée et inébranlable en Peter Zeidler, l'histoire semble donc bien partie pour démontrer que Saint-Gall est un club sur qui il faut à nouveau compter.