Rechercher

Le football suisse a rendez-vous avec son destin

Ce jeudi 25 août 2022 pourrait être un tournant pour le football helvétique. En effet, trois équipes disputent un barrage pour une phase de groupe européenne à leur portée et auraient donc la possibilité d'engranger de nombreux points pour le coefficient national. Notre football se retrouve donc dans une position dont elle n’a malheureusement que trop peu l’habitude et les attentes sont grandes. Oui, mais attention à l’euphorie, tout pourrait bien ne pas se passer comme prévu !
Crédit photo: UEFA

Bastien Feller

Si le FC Zurich est assuré de vivre un automne européen en raison de leur participation au barrage de l’UEFA Europa League, le FC Bâle et le BSC Young Boys ne le sont pas. Les deux clubs phares de notre championnat se retrouvent même en grand danger après leur match aller. En effet, Bâlois et Bernois se présentent avec un retard d’un but avant leur match retour.


Un grand défi attend YB

S’il y a bien une équipe qui n’a pas eu de chance lors du tirage au sort des matchs de barrage, c’est bien celle de la capitale ! Forts de leur coefficient UEFA, les protégés de Raphaël Wicky avaient peu de chance de rencontrer un adversaire aussi coriace à ce stade des qualifications. Mais le sort en a décidé autrement et a mis les Belges d’Anderlecht sur leur chemin. Une confrontation donc assez équilibrée sur le papier et pas aussi aisée qu’espéré. D’ailleurs, après les 90 minutes initiales disputées la semaine dernière, les choses se présentent plutôt mal puisque les Bernois se sont inclinés, à domicile et non sans avoir dominé la partie, sur le plus petit des scores. Mais la situation n’est pas désespérée et, au vu de son effectif encore récemment étoffé avec l’arrivée de Kastriot Imeri, YB est tout à fait capable d’aller chercher un succès qui lui permettrait de vivre une nouvelle expérience européenne cet automne.


Une deuxième nuit de folie est attendue à Bâle

Gâtés lors du tirage au sort, les joueurs d’Alexander Frei pouvaient se réjouir de se voir confronter aux Bulgares du CSKA Sofia. Cependant, comme lors de son dernier tour et sa confrontation avec les Danois de Bronby, le FC Bâle doit remonter un écart d’un but concédé lors du match aller (défaite 1 à 0). La tâche ne semble donc pas insurmontable et, comme il y a 2 semaines, le match décisif se jouera au Parc St-Jacques. Les Rhénans auront donc droit à l’apport de leur public pour passer cet écueil qui est largement à leur portée. Motivation supplémentaire, les rouges et bleu auront l’occasion de venger leur honteuse élimination lors de leur barrage d’UEFA Europe League lors de la saison 2020/2021 face à ce même adversaire.


Le FC Zurich doit terminer le travail

Malgré son rendez-vous manqué avec les nombreux millions offerts par la Ligue des Champions, le club zurichois à l’occasion de se consoler en prenant part à l’UEFA Europa League. Opposé aux Ecossais du Heart of Midlothian, le champion de Suisse en titre mène d’un but après les nonante premières minutes de cette confrontation (victoire 2 à 1 jeudi dernier). Ils se rendent donc en Ecosse avec un léger avantage qu’ils auront à défendre. Cependant, les hommes de Franco Foda, très à la peine en ce début de saison, devront se méfier de ces Ecossais et de leurs fans qui rempliront leur antre du Tynecastle Park. Même si un faux pas est permis grâce au parachute appelé UEFA Conference League, une participation en Europa League permettrait aux Zurichois d’engranger un peu plus d’argent grâce aux différentes primes et à la possibilité d’accueillir des adversaires d’un standing plus élevé. Cet argument économique n’est évidemment pas à négliger lorsque l’on connaît les moyens limités dont disposent la plupart des équipes de notre petit championnat suisse.


Une quinzième place à défendre

Fort de deux dernières saisons plutôt bien réussies sur la scène européenne, le football suisse a réussi à réintégrer le top quinze Européens. En effet, la participation d’YB aux huitièmes de finale d’Europa League en 2020-2021 et sa participation à la phase de groupe de Ligue des champions en 2021-2022, additionné au quart de finale du FC Bâle en Conference League cette même saison ont permis au championnat suisse de quitter une bien triste dix-neuvième place. Cependant, cette position au classement UEFA est lorgnée par d’autres championnats (tchèque, grecque, danois et croate notamment) et est donc en danger si cette saison n’est pas également réussie sur le plan comptable. La seule participation du club zurichois à une phase de groupe serait un camouflet pour notre championnat et permettrait à un des poursuivants précités de se rapprocher et pourquoi pas de ravir cette précieuse quinzième place.


Vous l’aurez donc compris, ce sont donc bien plus que trois matchs de foot que disputeront YB, Bâle et Zurich ce soir. L’avenir du football helvétique est en jeu et une triple participation aux phases de groupes européennes pourrait lui permettre d’entrer dans une nouvelle ère. Le retour d’une qualification directe pour le champion ne serait plus utopique et à la portée de nos meilleurs clubs. Aurons-nous trois représentants suisses en Coupe d’Europe cet automne ? Réponse en fin de soirée.