Rechercher

Le futur de la Nati est entre de bonnes mains

Vendredi dernier, Patrick Rahmen a annoncé sa première liste de joueurs conviés au rassemblement de l’équipe nationale espoir. Le nouveau sélectionneur M21 et ancien entraîneur du FC Bâle a nominé 24 joueurs pour affronter le Japon et la Norvège en match amical. Tour d'horizon de cette liste aux contours XXL.
Crédit photo: ASF

Bastien Feller

Rarement, dans l'histoire l'équipe suisse U21, la Nati du futur n'aura connu une équipe aussi expérimentée et prometteuse. En effet, l’ensemble de l’effectif compte 840 matchs de première division à son actif et certains de ces joueurs ont déjà fait leur début dans d’autres ligues européennes à l’image de Simon Sohm, Alexandre Jankewitz et de Felix Mambimbi. Ce nombre de matchs au plus haut niveau national démontre que la formation helvétique fonctionne bien et produit de bons joueurs depuis plusieurs années. Les Rougets ont donc de l’expérience grâce à leurs vécus en club et cela s’est d’ailleurs vu lors de leurs matchs qualificatifs pour le prochain Euro espoir. Bilan de ces qualifications: meilleur deuxième grâce à 7 victoires, 2 matchs nuls et 1 défaites pour 22 goals marqués et 6 encaissés (6 clean sheets). C’est fort !


Une défense centrale qui a de la bouteille

Marco Burch (21 ans), Leonidas Stergiou (20 ans), Becir Omeragic (20 ans) et Nicolas Vouilloz (21 ans). Ces 4 noms, qui devraient se disputer les 2 places de titulaires lors de l'Euro U21 l'été prochain, sont déjà tous bien installé dans leur club de Super League. En effet, malgré leur âge, ces joueurs sont déjà tous apparus à plus de 49 reprises dans l’élite helvétique. Si le Zurichois Becir Omeragic, qui a dû quitter le rassemblement pour cause de blessure, s’approche gentiment de sa centième en Super League, le Saint-Gallois Leonidas Stergiou en est lui déjà à 112 apparitions (!) et fait figure de doyen au sein de cette sélection. Ces deux-là ont même déjà goûté à la Nati A, à 4 reprises pour le premier et à 1 reprise, face au Portugal en juin, pour le second nommé. De plus, leurs noms sont souvent lié à ceux de clubs étrangers qui les convoitent pour leur fort potentiel. Il en sera également sûrement de même pour les deux autres joueurs précités si leurs prestations avec leur club respectif continuent de s’améliorer.


Les autres nous les envient

Et les autres secteurs de jeu ne sont pas à plaindre, notamment au milieu de terrain ! Avec Fabian Rieder (20 ans), Kastriot Imeri (22 ans), Simon Sohm (21 ans) ou encore Darian Males (21 ans) pour ne citer qu'eux, la Nati U21 possède de jeunes joueurs de grand talent que d’autres pays nous envient. La qualité de ces jeunes est reflétée dans la grande expérience qu’ils ont pu accumuler malgré leur jeune âge. En effet, si Fabian Rieder compte déjà 86 apparitions pour Young Boys dont plusieurs matchs de Coupe d'Europe (6 matchs d'UEFA Champions League), ses compères ne sont pas en reste. Simon Sohm compte 54 matchs de Série A et de Série B avec Parme et 45 avec le FC Zurich. Le joueur prêté au FC Bâle, Darian Males, qui appartient à l'Inter Milan, en est à 92 matchs professionnels et Kastriot Imeri, qui joue également à YB, en a 149 au compteur. Sans oublier les autres joueurs de qualités présents dans cet effectif et qui jouent au milieu de terrain comme Alexandre Jankewitz, Gabriel Barès ou encore Randy Schneider pour ne citer qu’eux.


Des attaquants prometteurs

Offensivement, Filip Stojilkovic, Zeki Amdouni et Bradley Fink sont les trois seuls joueurs de cette sélection évoluant au poste de numéro 9. Ce n'est pas beaucoup pour un groupe de 24 - selon le système de jeu -, mais la qualité y est tout de même bien présente. En effet, que ce soit le premier qui joue au FC Sion ou alors les deux autres qui sont arrivés cet été au FC Bâle, tous savent où se trouvent le but et ont l'habitude de faire trembler les filets adverses. Le Sédunois a d’ailleurs démarré cette nouvelle saison en trombe avec déjà 4 buts en 8 journées de championnat et Fink, qui fait tout juste son entrée dans le monde professionnel, dispose de statistiques dans les équipes de jeunes du Borussia Dortmund - 27 buts en 32 matchs avec les U19 - qui laissent présager de belles qualités et un futur radieux. De son côté, Zeki Amdouni peine encore à démontrer les qualités de finisseur montrées au LS et au SLO dans son nouveau club. Mais rassurez-vous, cela ne devrait être qu'une question de temps ce d'autant qu'il est un profil différent de deux premiers et relativement rare au sein du football helvétique tant sa qualité à jouer dans les petits espaces est impressionnante.


Patrick Rahmen a donc sous la main des joueurs de qualité pour préparer un groupe qui disputera l'été prochain l'Euro espoirs en Géorgie et en Roumanie. De quoi s'y rendre avec des ambitions ? On n'en demande pas moins !