Rechercher

Le plus dur est passé pour le FC Lucerne ?

Dernière mise à jour : 13 juil.

Malgré un bon second tour de championnat, le FC Lucerne a dû passer par les barrages pour maintenir sa place en Super League. L’objectif de l’entraineur arrivé en cours de saison, Mario Frick, a été rempli. Place désormais à la nouvelle saison avec des ambitions toutes autres.
Crédit photo : FC Lucerne

Antoni Turrian

L’exercice écoulé a été particulièrement éprouvant pour l’équipe de Suisse centrale. Une dernière place avant Noël, un changement d’entraineur pour le second tour et surtout un maintien acquis au terme d’une très longue saison en barrages face à Schaffhouse. Place désormais à la préparation de la nouvelle saison pour le FC Lucerne qui a la volonté de vivre une saison plus sereine que la précédente. À noter bien sûr que le championnat sera différent, puisque à la suite de la réforme aucune équipe de Super League ne descendra directement en Challenge League à l’issue de la saison. La lanterne rouge jouera donc un barrage.


Des départs mais des prolongations importantes

À l’instar du FC St-Gall, le FC Lucerne a très bien réussi son début d’année 2022. L’objectif pour le club de Suisse centrale est donc de miser sur la continuité de ce bon début d’année afin d’être très vite compétitif dans cette nouvelle saison. Malgré quelques départs très importants, on pense bien sûr à Filip Urginic (YB) ou encore Marvin Schulz (Holstein Kiel), le FC Lucerne peut encore compter sur un effectif de qualité capable de l’emmener loin de la place obtenu la saison dernière.


Mario Frick et les dirigeants lucernois misent sur certains cadres qui ont formé, depuis le début d’année, la colonne vertébrale de cette équipe. En témoigne, les prolongations actées du gardien Marius Müller (2025) et du très prometteur Ardon Jashari (2026). Depuis l’arrivée de l’ancien entraineur de Vaduz, ces 2 joueurs sont des éléments très importants du système de l’entraineur liechtensteinois. Si le football suisse connaissait déjà Marius Müller, il a appris à connaitre Ardon Jashari, la révélation de son équipe lors du second tour de la saison dernière.


Parmi les joueurs importants du onze lucernois, nous pouvons également parler du jeune défenseur suisse Marco Burch, du milieu offensif Samuele Campo - qui semble être enfin épargné des blessures -, du latéral tunisien Mohamed Dräger et l’attaquant Asumah Abubakar arrivé cet hiver du FC Lugano. Le mercato estival est certes encore long, mais il est probable que ces quatre joueurs restent en Suisse centrale. En dépit du départ du maitre à jouer Filip Urginic, il reste encore de la qualité dans l’effectif de Mario Frick.


Les anciens font de la résistance

Une autre qualité du coach Frick est bien celle d’avoir « ressuscité » les plus anciens joueurs de l’effectif qui se sont mis en valeur à de nombreuses reprises en fin de saison. Remplaçants à l’arrivée de Mario Frick, ils ont parfaitement réussi à inverser la tendance. L’ancien numéro un de Vaduz avait sans doute voulu donner de la fraîcheur mentale à une équipe en difficulté en la remaniant par rapport au onze proposé par Fabio Celestini. C’est donc avec le plein de confiance que des joueurs comme Dejan Sorgic, Pascal Schürpf, Ibrahima Ndiaye ou encore Varol Tasar comptent bien jouer un rôle dans cette nouvelle saison.


En ayant réalisé l’essentiel en fin de saison, le FC Lucerne laisse désormais place à la préparation estivale qui sera donc la première de Mario Frick au club. Un temps précieux pour lui qui devrait lui permettre de peaufiner ses schémas et de voir arriver de nouveaux éléments.