Rechercher

Le retour en force de Taulant Xhaka

Dernière mise à jour : 13 oct.

Alors qu’il n’était que simple remplaçant en début de saison, voilà que Taulant Xhaka est de retour dans le onze titulaire bâlois. Et sa renaissance coïncide avec la montée en puissance du FC Bâle.

Ludo

Après une courte victoire arrachée à domicile face au FC Saint-Gall, le FC Bâle s’apprête à recevoir le Slovan Bratislava pour ce qui devrait être l’affiche de ce groupe de Conference League. Revenu en grande forme en ce début de saison, Taulant Xhaka est un élément important au club pour atteindre les objectifs fixés par la direction.


Un retour aux affaires compliqué

Longtemps convalescent après sa grave blessure en 2018 et son opération au genou, Taulant Xhaka a aussi dû prendre son mal en patience pour revenir à son niveau maximal. À 31 ans, se remettre d’une telle intervention n’est certainement pas pareil qu’à 25 ans. De plus, on ne peut pas dire que le FC Bâle lui ait facilité la tâche avec un changement de propriétaire et 4 entraîneurs en moins de trois ans. Mais depuis l’arrivée des nouveaux dirigeants, le calme semble revenu sur et en dehors du Stade Saint-Jacques. Après avoir peiné à retrouver sa place sous Patrick Rahmen l’an dernier, il a presque été « snobé » par Guillermo Abascal le printemps dernier. Au point de faire bondir, son frère Granit, le capitaine de la Nati.


(Re)devenu indispensable en quelques matchs

Néanmoins, avec l’intronisation d’Alex Frei cet été, la situation du plus ancien joueur du FCB (au club depuis 2010) a évolué. Encore remplaçant derrière Fabian Frei jusqu’en août, il a depuis retrouvé une place de titulaire aux dépens de l’international suisse. Résultat: l’équipe gagne et profite de la patte et de la grinta de Taulant Xhaka. Plusieurs assists, des coup-francs précis et une combativité à toute épreuve au milieu de terrain. S’ajoute aussi à cela, une entente parfaite avec la star montante Wouter Burger. Au point de reléguer non seulement le capitaine et héros des play-offs Fabian Frei, mais aussi le prodige français Andy Diouf sur le banc des remplaçants. Est-ce que le FC Bâle peut se passer de l’ancien international albanais (30 sélections) ? Pas sûr. Depuis son retour dans le onze de base, le FCB n’a plus perdu un match !


Un amour sans faille pour le FC Bâle

On le sait, à 31 ans, un milieu de terrain n’est plus très loin de ses dernières années et le football reste pour ceci intransigeant. Alors, malgré son amour inconditionnel pour le club rhénan, un jour la retraite sonnera pour le numéro 34. Et après avoir fait toute sa carrière dans son club de cœur (malgré une offre de la Fiorentina en 2016 et une escale à GC en début de carrière), il se verrait bien la couronner avec un ou deux titres de champions de Suisse supplémentaires. Son contrat ayant été prolongé jusqu’en 2025, il lui restera donc au maximum trois saisons pour ramener le FC Bâle au sommet et réaliser son rêve de rejouer avec son frère Granit en rouge et bleu. En attendant, Taulant et ses plus de 120 matches devront batailler fort à mi-terrain face aux Slovaques pour emporter la mise. Et prouver à Alex Frei qu’il est bien l’homme clé dans cette position pour le futur de la saison.