Rechercher

Miroslav Stevanovic, la dernière patte d'or de Super League

Dernière mise à jour : 14 juil.

Il a magistralement dominé le classement des passeurs du championnat de Suisse la saison passée. La patte et le coup d'œil de Stevanovic n'ont, pour l'heure, pas d'égal en Suisse. Avec les départs de Valentin Stocker et Miralem Sulejmani, Stevanovic est le dernier survivant de ces joueurs qui préfèrent passer que marquer.
Crédit photo: Servette FC

Julien Moret

Il existe un art, l'art de distribuer un ballon dans le timing parfait pour son coéquipier qui n'a plus qu'à finir le travail. La maîtrise du geste, le sens du tempo et la lecture parfaite d'un mouvement collectif sont des qualités rares dans un football qui va de plus en plus vite. De nombreux joueurs pensent maîtriser parfaitement ce geste pourtant aux allures simple qu'est la passe, mais nombreux sont ceux qui le moment venu sont perturbés par l'envie de marquer ou de se mettre eux-mêmes en valeur. De l'égoïsme ou simplement un profil de joueur voué à disparaître ? Surement un peu des deux.


Que les nostalgiques des autres Riquelme ou Guti se rassurent, certains prennent toujours autant de plaisir à délivrer le caviar parfait qu'à voir leur nom finir sur le tableau d'affichage. De ceux-là, la Super League en comptait trois la saison passée : le Bosnien du Servette Miroslav Stevanovic, le Serbe d'YB Miralem Sulejmani et le Suisse du FC Bâle Valentin Stocker. En Super League, Stocker a poussé 95 assists en 286 matchs, alors que l’ancien crack d’Ajax Sulejmani a lui préparé 50 buts en 165 matchs. Un ratio de 0,33 pour « Vale » et de 0,30 pour « Sulej », bluffant.

Mais ce ne sont pas les meilleurs ! Le meilleur passeur de Super League, Stevanovic, a déjà 38 passes décisives en Super League en seulement 96 matchs. Son ratio de 0,39 est encore plus impressionnant car il ne fait pas partie de l'un des cadors du championnat.


Un profil qui ne se trouve plus en Suisse

L’ailier des Grenat sera désormais le dernier de cette catégorie en Suisse. En effet, le départ en retraite de la légende bâloise ainsi que le départ de la patte gauche magique bernoise laisseront un sacré vide dans notre Super League. Après avoir largement dominé le classement des passeurs lors du dernier exercice avec 20 assists, Stevanovic et son pied droit risque bien de répéter le même schéma cette année.


Privilégiant le recrutement de joueur capable de marquer, on ne voit pas bien qui pourrait venir se greffer aux performances du servettien. Il est vrai que les profils offensifs actuels de notre championnat ne sont pas similaires aux trois joueurs cités plus haut. Une pénurie qui sourit finalement au club du bout du lac, qui s’assure la présence d’un joueur convoité capable d’alimenter avec précision les futurs attaquants grenat.