Rechercher

Ngamaleu peut-il porter le Cameroun sur le toit de l’Afrique ?

Dernière mise à jour : 29 déc. 2021

Alors que la CAN 2021 débutera le dimanche 9 janvier 2022, KMedia met en lumière quelques joueurs de Super League qui participent à cette compétition. Pour ce premier épisode, direction le Cameroun qui part à la reconquête de l'Afrique avec le joueur des Young Boys Nicolas Ngamaleu.

Sans surprise, Nicolas Ngamaleu, 27 ans, fait partie de la sélection camerounaise. Le joueur dYB est un cadre de la sélection de Toni Conceicão avec 32 matchs officiels et 4 buts. Il animera probablement l'attaque de son pays aux côtés du lyonnais Toko Ekambi et Vincent Aboubakar. Auteur d'un très bon début de saison avec son club, "Moumi" aura à cœur de briller dans une compétition africaine.


Un tremplin vers un club du Big 5 ?

Car oui, l'ancien joueur d'Altach en Autriche semble au sommet de son art. Indéboulonnable en club, Ngamaleu brille en championnat de Suisse avec 3 buts et 6 assists mais que. Il s’est aussi fait remarquer en Ligue des Champions avec 4 passes décisives et 2 buts à son actif. Le Camerounais a même été élu Man of the Match lors de la dernière rencontre à Manchester United.


À YB depuis 2017, Ngamaleu semble être à un tournant de sa carrière. Souvent au cœur de rumeurs l'envoyant en France ou en Angleterre, il pourrait utiliser la CAN 2022 pour signer un contrat dans un club du Big 5 ou finaliser sa prolongation de contrat au sein du club bernois. Une situation qui n'est pas s'en rappeler celle du zambien Mayuka qui avait brillé lors de la CAN avant de quitter la Suisse et YB en 2012 pour la Premier League et Southampton.

« En Ligue des Champions, Ngamaleu est le deuxième joueur, derrière Vinicius mais devant Mbappé, ayant effectué le plus de dribbles (34 au total). Il est également un des joueurs qui a subi le plus de fautes (13) durant la phase de groupe de la compétition. Il peut clairement être l’une des révélations de la CAN 2021 » analyse KMedia
Moumi, est-il capable d'emmener son pays sur le toit de l'Afrique ?

L'équipe du capitaine Aboubakar semble armée pour prétendre à la victoire finale même si elle ne fait pas office de favori. Elle semble, à priori, moins solide que l'Algérie (tenante du titre), le Sénégal, le Nigéria ou encore l'Égypte de l'ancien bâlois Salah.


Il ne reste plus qu'au dribbleur Ngamaleu et à ses coéquipiers de jouer leur rôle d'outsider pour rééditer l'exploit de 2017.