Rechercher

Okafor, l’heure de la Nati est arrivée !

Il fait partie de ces quelques joueurs surdoués, ultra talentueux que la Suisse compte presque sur le doigt d’une main. Noah Okafor est désormais un jeune joueur prêt à faire le grand saut en équipe nationale A.

Pour ceux qui suivent les équipes jeunes de la Nati, l’avènement de Noah Okafor n’est de loin pas une surprise. Toujours considéré comme le plus grand talent de sa génération, le jeune Noah a toujours surclassé son petit monde et attiré tous les regards. Formé au FC Bâle, il fait partie de la short list des tops talents du club au même titre que Xherdan Shaqiri, Granit Xhaka, Yann Sommer ou encore Breel Embolo.


Okafor verra son nom prendre une première dimension internationale lors d’un tournoi international à Genève, la Geneva Cup, en 2015. Le Bâlois surclasse le tournoi et termine meilleur joueur. Un titre honorifique mais qui va permettre au suisse de prendre une nouvelle dimension dans son club.


Le FC Bâle sent venir le gros coup, se frotte déjà les mains et lui permet très jeune d’effectuer ses premiers pas en équipe première. Des débuts remarqués car Noah Okafor marquera très vite et sortira largement du lot par sa vitesse, sa technique et sa puissance. Il sera même adoubé par le meilleur latéral suisse du moment, Kevin Mbabu, sur les réseaux sociaux après une confrontation entre le FC Bâle et les BSC Young Boys par un simple mais ô combien gratifiant commentaire « Crack ».


La difficile confirmation

Récompensé pour sa très bonne première saison, le jeune bâlois est appelé pour le Final Four de la Ligue des Nations avec l’équipe de Suisse. Ainsi, il vivra sa première sélection officielle contre l’Angleterre. La suite n’est plus tout rose pour Noah Okafor. La confirmation au FC Bâle n’est pas simple à cause d’une relation difficile avec l’entraineur de l’époque Marcel Koller qui lui préfère très souvent le Genevois Kevin Bua. Une situation qui s’éternisera et qui forcera Noah Okafor à quitter le club rhénan en janvier 2020 pour rejoindre le club autrichien Salzburg. Le Suisse est appelé à remplacer le Norvégien Haaland et est le transfert le plus cher de l’histoire du club.


Une étiquette et une nouvelle vie loin de sa famille que Noah Okafor aura du mal à gérer. Mais à force de travail, le Suisse gagne sa place et enchaîne les bonnes performances. En 60 matchs, Okafor a déjà marqué 18 buts et délivré 10 passes décisives pour le club de la famille Redbull.

L’envol vers les sommets

C’est surtout cette année où le joueur suisse a complètement explosé. En effet, il vit un début de saison incroyable avec 8 buts et 3 passes décisives en 16 matchs. Son récent doublé en Ligue des Champions contre Wolfsburg le propulse sur le devant de la scène. Pour le moment appelé avec l’équipe de Suisse U21, Murat Yakin observe de très près les performances de Noah Okafor.

Peut-il encore se passer de ses services ? La réponse est simple, non.


Si la Suisse possède actuellement des joueurs en forme sur le plan offensif, notamment Steven Zuber, Breel Embolo ou encore Xherdan Shaqiri, la Nati doit également préparer l’avenir. Noah Okafor représente l’avenir de cette équipe de Suisse au même titre que le Vaudois Andi Zeqiri ou encore Ruben Vargas. Mais pas seulement, les récentes performances d’Okafor démontrent qu’il est un candidat crédible à une place de titulaire au sein de la formation suisse. Un quatuor offensif Embolo, Zuber, Shaqiri et Okafor à de quoi faire saliver plus d’une nation en Europe et la Nati aurait tort de s’en priver.