Rechercher

Puertas en Belgique, est-ce le bon choix ?

Dernière mise à jour : 26 avr.

C’est désormais officiel, Cameron Puertas a quitté le concon familial et le Lausanne-Sport pour rejoindre la Belgique et l’Union Saint-Gilloise. Un choix difficile pour le Vaudois mais qui est tout à fait justifiable sportivement. Quels sont les perspectives du joueur de 23 ans au sein de son nouveau club ? Et quelles sont les conséquences de son départ pour le LS ? Décryptage.

Crédit photo: Lausanne-Sport

Les supporters du LS le redoutaient, le départ de Cameron Puertas va laisser un vide dans le vestiaire et l’entre jeu lausannois. Une destination surprise tant on le voyait partir directement dans un club du Big 5. Cependant, le choix de Cameron Puertas est réfléchi est très sûrement judicieux. En rejoignant l’Union Saint-Gilloise, Puertas signe dans un club ambitieux et actuellement en pleine bourre. Premier du championnat belge, l’Union Saint-Gilloise nourrit le rêve fou de devenir champion de Belgique pour la douzième fois. Il le sait, en Belgique, le joueur formé au LS va complètement sortir de sa zone de confort. La concurrence à mi-terrain est forte avec le capitaine Teuma (28 ans), le crack polonais de 18 ans Kozlowski, le Danois de 27 ans Casper Nielsen et l’Ivoirien Amani (23 ans). Tous évoluent dans un registre dans lequel Cameron Puertas peut être aligné et l’entraineur Felice Mazzu joue avec 3 milieux axiaux. Autant dire que le Vaudois aura de la concurrence à tous les niveaux !


La parallèle Bastien Toma

Sa situation n'est pas sans rappeler celle de l’ancien Sédunois Bastien Toma parti du FC Sion pour rejoindre le club de Jupiter League Genk. L’ancien international suisse U21 avouait que l’aventure humaine et personnelle qu’il vivait en Belgique était tout aussi enrichissante que le pari sportif. Le Vaudois est prévenu !

Mais comme son compère valaisan, Cameron Puertas peut se targuer de partir avec une solide expérience au sein de son club formateur. À l’instar de Toma, il est un joueur aguerri et confirmé de Super League ce qui devrait pouvoir l’aider dans son acclimatation.


"Au début de la saison 2020-21, Cameron Puertas était en tête du classement des meilleurs tacleurs avec un tacle réussi toutes les 13 minutes et 39 secondes selon le CIES. Une sacrée performance qui démontre son potentiel", détaille KMedia

La Nati comme ambition

On le sait, le fougueux milieu de terrain rêve d’équipe nationale. Un transfert à l’étranger entre dans la lignée de ses ambitions et peut lui attirer le regard du sélectionneur Yakin. Son profil travailleur, abatteur de kilomètres mais également technique, tout en étant capable d’être décisif est un profil rare que la Nati ferait bien de garder sous ses radars. Le choix de l’Union Saint-Gilloise et l’opportunité de jouer l’Europe l’année prochaine peut lui permettre d’acquérir l’expérience nécessaire au niveau international.

Le Vaudois a le coffre physique pour imposer sa grinta et sa justesse technique dans un championnat similaire à la Ligue 1. Comme on dit, il ne reste plus qu’a.


Crédit photo: Lausanne-Sport

La direction sportive du LS se doit de réagir

Du côté du LS, c'est le coup de massue. Car non seulement le club de la Tuillière perd son meilleur joueur alors qu'il lutte contre la relégation, mais c'est également un vrai leader qui s'en va. Cameron Puertas était un cadre du vestiaire et un lien fort avec la section Team Vaud. Un joueur de caractère capable de mobiliser les troupes dans les moments difficiles et de montrer l'exemple. Alors que le projet du LS fait débat dans le canton, Puertas incarnait la part de réussite du projet Ineos. Une identification locale, à l'image bien travaillée sur les réseaux sociaux et qui s'impose en équipe première pour devenir l'âme du club. Un idole pour les plus jeunes générations qui rêvent un jour de porter le maillot des couleurs du club. Mais Lausanne-Sport subi un double revers dans cette opération douloureuse. Alors qu'il perd son bulldog de 23 ans, le LS n'a pas su saisir l'occasion pour intégrer l'autre talent du club à mi-terrain. International suisse U21, Gabriel Bares s'en va en Ligue 1 sans jamais s'être imposé dans la capitale vaudoise. Une occasion ratée qui n'est pas du goût des supporters. Remplacer Puertas dans un délai si court ne sera pas facile et le directeur sportif Cissé en a fait état de cause. La fausse arrivée de Franklin Wadja n'est pas pour amener de la sérénité au club. Alors que tout était ficelé, le joueur de Caen s'est fait recaler à la visite médicale. Aïe ! Il ne reste quelques jours à Lausanne pour trouver une solution. Difficile à avaler quand le club aurait pu aligner un milieu aussi crédible que prometteur formé de Bares et N'Guessan. C'est avec un regard de supporter que Puertas suivra de loin la première de son club de cœur contre Saint-Gall dimanche, lui qui espère effectuer ses premiers pas à domicile en Jupiter League le même jour contre Anderlecht.