Rechercher

Qui sont les joueurs suisses papables pour la prochaine Coupe du Monde ?

Dans moins de trois mois, le Qatar accueillera la 22e Coupe du Monde de l’histoire. L’équipe de Suisse y défiera, en phase de groupe, le Cameroun, le Brésil et la Serbie. Alors que de coutume les sélectionneurs doivent fournir une liste de 23 joueurs, la FIFA autorisera pour cette Coupe du Monde un maximum de 26 joueurs sélectionnés. Qui pourraient être ces 26 joueurs sur qui comptera Murat Yakin pour espérer sortir du groupe de la mort de cette Coupe du Monde ?
Crédit photo: Association Suisse de Football

Téo

Gardiens (3)

Comme de coutume, trois gardiens seront du voyage au Qatar. Alors que le poste de numéro deux semble désormais promis à Jonas Omlin depuis sa récente prestation contre le Portugal en Ligue des Nations, le troisième slot est peut-être un peu plus disputé. Yvon Mvogo semble cependant partir avec une longueur d’avance sur ses concurrents, d’autant plus si l’ancien gardien d’YB trouve le temps de jeu du coté de Lorient, qui lui a manqué ces dernières saisons. Lors du premier match de la saison, les attentes se sont confirmées: 6 arrêts et un clean sheet conservé malgré 1.8 xG concédés par son équipe.


Derrière, Gregor Kobel et Philipp Köhn ont également leur carte à jouer. Malgré la contre-performance contre le Werder Brême le weekend dernier, Kobel réalise un très bon début de saison: 3e gardien avec le plus grand pourcentage d’arrêt en championnat (76.5%) ainsi que le 4e avec le plus grand nombre d’arrêt par match (4.2). Du côté de l’Autriche, Köhn réalise lui aussi un bon début de saison. 3 clean sheets en 5 matchs disputés et 80% d’arrêts.


Du coté des gardiens évoluant en Suisse, un seul pourrait prétendre à cette dernière place disponible, David Von Ballmoos. Cependant, le bernois semble partir de très (trop) loin, lui qui est actuellement sixième dans la hiérarchie.


Ils y seront: Yann Sommer (Borussia Mönchengladbach) et Jonas Omlin (Montpellier)

Il devrait y être: Yvon Mvogo (Lorient)

Ils pourraient y être: Gregor Kobel (BVB Dortmund), Philipp Köhn (RB Salzburg), David Von Ballmoos (Young Boys)


Défenseurs (8-9)

Dans l’optique d’un 4-3-3, Murat Yakin sélectionnera probablement huit, voire neuf défenseurs, afin de pouvoir doubler les postes. Certains semblent indéboulonnable. Alors que la charnière centrale semblait être promise au couple Elvedi – Akanji, le retour en forme – et dans le onze à Newcastle – de Fabian Schär pourrait redistribuer les cartes. Qui plus est si le défenseur central de Dortmund ne parvient pas à trouver un club d’ici la fin du mercato, lui qui n’entre plus dans les plans de son entraineur en Allemagne. Sur le flanc gauche, Ricardo Rodriguez n’a toujours pas trouvé de concurrent qui pourrait faire du bien à cette équipe de Suisse. À droite, le récent nommé capitaine de Mayence Silvan Widmer semble partir avec une longueur d’avance sur Kevin Mbabu, même si celui-ci pourrait retrouver de la confiance du côté de Fulham.


Derrière ces hommes, deux ou trois postes restent à pourvoir : un ou deux défenseurs centraux et un latéral gauche. Trois hommes se disputeront la ou les places dans l’axe. Eray Cömert, même s’il n’a pas convaincu lors de ses dernières sorties avec la Nati, semble dans les plans de Murat Yakin. D’autant plus que l’ancien défenseur du FC Bâle semble également dans les plans de son nouvel entraineur, Gennaro Gattuso, du côté de Valence. La lutte sera donc âpre entre les deux jeunes espoirs du football suisse: Becir Omeragic et Leonidas Stergiou. Freiné par une grave blessure au ménisque la saison passée, le joueur du FC Zurich compte déjà 4 sélections avec la Nati. De son côté, le capitaine des U21, a connu sa première sélection en juin dernier contre le Portugal, de quoi démontrer la confiance que lui accorde le sélectionneur national. Les performances de leur club pourraient être déterminantes dans le choix final. À ce jeu-là, le joueur du FC Saint-Gall semble partir avec une petite longueur d’avance.


La dernière place à pourvoir est donc celle de back-up de Ricardo Rodriguez sur le flanc gauche de la défense. Dans cette optique, deux hommes semblent se détacher. L’ancien lausannois Jordan Lotomba a sa polyvalence comme force. Il peut en effet évoluer tant sur le flanc gauche que sur le flanc droit. Son seul concurrent semble être Ulisses Garcia. Mais, le joueur d’YB n’a pas convaincu lors de son dernier match contre l’Italie (provoquant même un penalty à la dernière minute), et n’a plus gouté au maillot national depuis.


Ils y seront: Silvan Widmer (Mainz), Kevin Mbabu (Fulham), Fabian Schär (Newcastle), Nico Elvedi (Borussia Mönchengladbach), Manuel Akanji (BVB Dortmund ?), Ricardo Rodriguez (Torino)

Ils devraient y être: Jordan Lotomba (OGC Nice), Eray Cömert (Valence)

Ils pourraient y être: Becir Omeragic (FC Zurich), Leonidas Stergiou (FC Saint-Gall), Ulisses Garcia (Young Boys)


Milieux de terrain (6-7)

Hormis blessure de dernière minute, Xhaka, Freuler, Sow et Zakaria seront de la partie. Même si le rôle de Remo Freuler dans son nouveau club n’est pas encore connu et que le genevois pourrait partir de Turin dans les derniers jours du mercato, ils sont trop établis dans ce groupe pour ne pas être du voyage. Derrière ces hommes, Murat Yakin convoquera deux, voire trois suppléants.


Le favori des autres est Christian Fassnacht. Dans un rôle de joker qu’il a joué à merveille lors du dernier Euro, le milieu de terrain offensif a un profil particulier qui peut faire du bien à cette équipe de Suisse. Cependant, gare aux blessures. Lui qui a déjà manqué 25 matchs la saison dernière pour divers pépins physiques, s’est à nouveau blessé, au genou cette fois-ci. Cette blessure pourrait faire capoter son alors plus que probable transfert du côté de Besiktas. Mais nul doute que si son corps le permet, il sera du voyage au Qatar.


Un autre pensionnaire de Super League pourrait en être. Le capitaine bâlois Fabian Frei, qui s’est fait l’auteur d’un retour inattendu avec la Nati en septembre dernier contre l’Italie après 3 ans et demi d’absence, n’a depuis plus quitté le groupe. Sa polyvalence pourrait lui permettre d’être sélectionné, lui qui a évolué tant à mi-terrain qu’en défense centrale sous Murat Yakin. Son leadership pourrait également être un plus pour le groupe. Grace à sa polyvalence, il pourrait en être. Pouvant évoluer derrière, au milieu, ou simplement par son rôle de leader.


Pour la dernière place disponible, tout dépend de ce que souhaite apporter Murat Yakin à son effectif. Michel Aebischer semble jouir d’une grande confiance du sélectionneur national. Lui qui peine à se faire une place dans le onze du côté de Bologne (4 titularisations depuis février dernier), a été convoqué lors de tous les rassemblements depuis la nomination de Yakin. Il a même débuté lors de la récente défaite en Ligue des Nations contre l’Espagne. Dans cette optique, il semble avoir une longueur d’avance sur les deux derniers noms de cette liste.


Edimilson Fernandes, un des chouchous de Vladimir Petkovic, n’a plus été sélectionné en équipe nationale depuis la fin du mandat de ce dernier. Auteur d’une saison 21-22 décevante du coté de YB, le valaisan pourrait revenir dans le cadre au bénéfice d’une bonne saison du coté de Mayance (2 matchs et 1 assists en Bundesliga après 3 journées). Sa polyvalence peut également plaire à Yakin. Il peut évoluer tant au milieu de terrain, qu’en tant que piston ou ailier offensif ; un profil différent des autres milieux de terrains helvétique.


Quid du cas Kastriot Imeri ? Le genevois, tout juste transféré du côté des Young Boys – et déjà décisif ce week-end en coupe Suisse (1 but et 1 assist) - a quelque peu marqué le pas en cette année 2022. Il a également connu une préparation tronquée cet été, car semée d’interrogation quant à son futur. S’il parvient à se faire une place dans l’effectif bernois et à être décisif, il pourrait être l’une des surprises de la liste. Mais attention, le temps est compté.


Le dernier nom de cette liste est un peu moins probable, mais ne ferait de loin pas tâche. Si Murat Yakin décide de miser sur de la jeunesse et de l’insouciance, il se pourrait que le nom de Fabian Rieder soit coché. Le très jeune milieu de terrain des Young Boys réalise un début de saison canon, avec déjà deux buts et deux assists en cinq matchs de championnat. Courtisé par les plus grands clubs européens, nul doute que s’il continue sur sa lancée l’international M-21 connaitre rapidement sa première sélection avec les A.


Ils y seront: Granit Xhaka (Arsenal), Remo Freuler (Nottingham Forest), Djibril Sow (Frankfurt), Denis Zakaria (Juventus)

Ils devraient y être: Christian Fassnacht (Young Boys), Fabian Frei (FC Bâle)

Ils pourraient y être: Michel Aebischer (Bologne), Edimilson Fernandes (Mainz), Kastriot Imeri (Young Boys), Fabian Rieder (Young Boys)


Attaquants (7-8)

Pléthore d’attaquants peuvent prétendre à l’une des sept ou huit places restantes dans la liste. Si tous les offensifs de cette liste parviennent à trouver du temps de jeu et de la régularité, un vrai casse-tête pourrait se présenter au moment du choix final.


Le néo-monégasque Breel Embolo sera sans doute du voyage. Tout comme Shaqiri, qui retrouve finalement les joies d’une place de titulaire indiscutable dans un club. Titulaire indiscutable au AEK Athènes, Steven Zuber devrait également être de la partie. Finalement, Ruben Vargas, blessé en ce début de saison, sera du voyage s’il revient en forme.


Les trois (ou quatre, si Yakin sélectionne que huit défenseurs ou que six milieux) dépendront du temps de jeu que trouverons ces hommes en club. Premièrement, Haris Seferovic, nouvel arrivé du côté de Galatasaray se doit de jouer s’il entend être au Qatar en novembre prochain. Lui qui a connu deux dernières saisons difficiles sur le banc de Benfica semble retrouver du temps de jeu précieux en ce début de saison. Noah Okafor devrait également y être. Alors que le transfert d’Adeyemi du côté de Dortmund laissait présager à ce que le club de Salzburg confie les clés de l’attaque à l’attaquant suisse, celui-ci se retrouve plus souvent sur le banc en ce début de saison. Ce qui ne l’a pas empêché de marquer 2 buts et de délivrer un assist en seulement 201 minutes jouées.


Une grande interrogation réside autour du cas Renato Steffen. Son dernier match avec Wolfsburg date d’avril 2022. Depuis, ses seuls matchs sont avec la Nati, au mois de juin. Un mauvais match à l’aller contre le Portugal en tant qu’ailier droit, avant de faire une très bonne entrée au match retour en tant que latéral. Sa polyvalence et sa fiabilité en font un cadre du groupe Yakin. Preuve en est, l’Argovien a disputé onze des treize matchs dirigés par le sélectionneur. Cependant, il se doit de trouver un nouveau point de chute dès cet été s’il entend être du voyage.


En somme, les dernières places seront chères. Mario Gavranovic a toujours rempli à merveille son rôle de joker de luxe, lui qui joue avec continuité dans son club de Kayserispor. Josip Drmic part, lui, d’un peu plus loin. Sa dernière sélection remonte à octobre 2019, mais il sort d’une grosse saison en Croatie ( 21 buts en 30 matchs de championnat). Il semble également s’être bien acclimaté à son nouveau club du Dinamo Zagreb et pourrait même disputer les phases de poule de la Ligue des Champions cette saison.


Parmi les pensionnaires du championnat suisse, Andi Zeqiri et Dan Ndoye ne seront probablement pas du voyage. Le premier nommé a pris trop de retard avec ses piges en Angleterre et en Allemagne, pendant que le second n’a toujours pas pu débuter avec l’équipe A de par son rôle important joué dans la qualification à l’Euro avec les M-21. Nous connaissons également l’affect particulier de Cédric Itten pour la Nati (4 buts et 2 assists en 163 minutes disputées avec le maillot national). Le nouvel attaquant d’YB pourrait prétendre à cette 26e et dernière place disponible s’il performe jusqu’à novembre. Finalement, Zeki Amdouni offre un profil particulier, qui pourrait être utile à la Nati. Même s’il n'a pas scoré en championnat depuis le début de la saison, l’ancien lausannois se montre précieux par son intelligence de jeu et son jeu dos au but. Mais, les places seront chères et les matchs de Ligue des Nations de septembre seront sans doute déterminants pour combler les quelques doutes qui résident dans la tête de Murat Yakin.


Ils y seront: Breel Embolo (AS Monaco), Xherdan Shaqiri (Chicago Fire), Steven Zuber (AEK Athènes), Ruben Vargas (Augsburg), Haris Seferovic (Galatasaray)

Ils devraient y être: Noah Okafor (RB Salzburg), Renato Steffen (Wolfsburg ?)

Ils pourraient y être: Mario Gavranovic (Kayserispor), Josip Drmic (Dinamo Zagreb), Zeki Amdouni (FC Bâle), Cédric Itten (Young Boys), Andi Zeqiri (FC Bâle), Ndoye (FC Bâle)