Rechercher

Retour sur l’état de forme du favori bernois

Après une saison décevante sur le plan national, le club de la capitale a à cœur de se racheter et cela devra passer par la récupération de son titre de champion. Pour ce faire, le club bernois est allé, comme l’année dernière, se préparer du côté de Gstaad du 24 juin au 2 juillet. Au programme, deux matchs amicaux contre deux équipes de Challenge League: Xamax et le Stade Lausanne Ouchy. Mais auparavant, les joueurs et le staff avaient rendez-vous le 14 juillet, à la place des sports de Weissenstein, pour se lancer dans la saison 2022-2023.
Crédit photo: BSC Young Boys

Bastien Feller

Comme depuis de nombreuses années, le club a participé à la Burkhalter Cup. Cette mini-compétition, qui se déroule sur le terrain du FC Breitenrain et durant une seule journée, a vu s’opposer YB, Yverdon Sport et le club local sur des matchs de 45 minutes chacun. À la fin de la journée, le club au club au 15 titres de champion s’est imposé sur le plus petit des scores face à son voisin bernois et a partagé l’enjeu, 0-0, face au club vaudois.


Un camp d'entrainement intensif

S’en est donc suivi le camp d’entrainement dans la région de Saanen dans le canton de Berne. Un stage de 9 jours qui avait pour but de préparer l’équipe pour les nombreux défis qui l’attendent lors des prochains mois. Comme nous l’avait confié Vincent Sierro, le stage a été « très intensif » et les journées organisées avec « deux entrainements par jour, un physique le matin et un plus tactique l’après-midi ». Ce camp de préparation a également été complété par, comme cité auparavant, deux confrontations face à deux clubs romands de Challenge League. Ces deux parties ont été l’occasion de voir à l’œuvre les nouvelles recrues du club de la capitale : Donat Rrudhani, Filip Ugrinic et Miguel Chaiwa, les jeunes Joel Bichsel et Théo Golliard, intégrés au groupe pro pour le stage, et d’obtenir les premières réponses quant au dispositif que Raphaël Wicky souhaite mettre en place.

La première rencontre, face aux neuchâtelois, s’est achevée par une victoire bernoise 2 buts à 1 grâce à des réalisations de Fabian Rieder et de Yannick Toure. Un match compliqué face à une équipe valeureuse et qui en voulait. Le second, face aux lausannois d’0uchy n’a pas été plus facile, au contraire. Fatigué de cette semaine intensive et avec à nouveau une grande revue d’effectif, les hommes de Raphaël Wicky n’ont pu faire mieux qu’un match nul, 2 à 2, grâce à une égalisation tardive de Christian Fassnacht. Ce match a d’ailleurs été le premier sans le meilleur buteur de la saison 2021-2022, l’international américain Jordan Siebatcheu, parti en Bundesliga du côté de l’Union Berlin.


Lors de ces deux parties et comme lors de celles qui ont suivi, le technicien valaisan a opté pour une formation en 4-4-2 avec un milieu de terrain disposé en losange. Le jeu proposé a donc été très axial et, comme depuis plusieurs années à Berne, porté vers l’avant. Cependant, nous avons pu remarquer un véritable tournant dans les choix tactiques en comparaison avec les derniers entraineurs du club. En effet, le nouveau coach bernois n’a pas semblé vouloir privilégier le jeu sur les ailes avec des nombreux centres et dédoublements de ses latéraux. Si cette tactique venait à perdurer, la concurrence au milieu de terrain serait décuplée puisque des joueurs de côtés comme Christian Fassnacht, Donat Rrudhani et Nicolas Moumi Ngamaleu sont intégrés à ce système à un poste hybride entre le rôle de milieu relayeur et celui de milieu excentré. Une place dans l’entrejeu que briguent déjà d’autres talentueux joueurs de l’effectif comme Vincent Sierro, Alexandre Jankewitz ou encore Sandro Lauper. Les places seront donc, une fois n’est pas coutume, extrêmement chères dans la capitale.


Après être rentré à Berne et pour peaufiner les derniers détails avant la reprise du championnat, les joueurs de la capitale ont pu participer à un nouveau match de préparation à l’extérieur, face au champion d’Ukraine, le Dynamo Kiev. Cette partie, surnommée « pour la paix », s’est jouée à Fribourg le 5 juillet et s’est terminée sur le score de 0-0. Un match serré que chacune des deux équipes auraient pu remporter. Il faut malgré tout en retenir le retour, lors de ce match, de l’international suisse Loris Benito, déjà passé au club entre 2015 et 2019. La préparation s’est ensuite terminée le 9 juillet, avec deux matchs amicaux organisés durant la même après-midi. Les adversaires du jour ont été, dans un premier temps, le FC Schaffhouse et ensuite le club allemand de Greuther Fürth. Deux parties qui se sont soldées par une victoire, nette, 7 à 0 face au club suisse, et un match nul, 1-1, face au pensionnaire de deuxième Bundesliga.


Des recrues déjà dans le bain

Malgré le fait que ces matchs étaient sans enjeux, les joueurs, et d’autant plus les nouveaux arrivants, avaient à cœur de se montrer aux yeux de leur nouvel entraineur pour espérer décrocher une place de titulaire. Le jeune international Zambien, Miguel Chaiwa, a montré de belles choses malgré le fait qu’il ait été placé au poste de la latéral droit lors de ces deux parties. Cela n’a pas empêché le milieu de formation de rendre de belles copies. Quentin Maceiras, titulaire à ce poste depuis le départ de Silvan Hefti au Genoa cet hiver, n’a d’ailleurs pas été retenu lors de ces deux confrontations. Un choix tactique ou un départ en préparation ? Difficile de le savoir. À noter également les bons débuts de Filip Ugrinic. Le transfuge du FC Lucerne a été rapidement percutant et décisif puisqu’il a permis à son équipe d’égaliser lors de son premier match en jaune et noir, face aux lausannois. Début gagnant également pour Donat Rrudhani. Intéressant dans le jeu, l’international kosovar a également permis à son équipe de marquer puisqu’il comptabilise 1 but et 2 passes décisives lors de ces match amicaux. De son côté, Cédric Itten s’est montré plus discret malgré un but face au FC Schaffhouse. Mais nul doute que l’international suisse montrera toute l’étendue de son talent lors de la saison à venir. Mention spéciale également pour le jeune Fabian Rieder, 20 ans, qui s’impose de plus en plus comme le leader technique et créatif de cette équipe.


Les protégés de Raphaël Wicky arriveront donc probablement très motivés et bien préparés pour leur premier match de la saison 2022/2023, au Wankdorf et face au champion sortant, le samedi 16 juillet. Et qui sait, peut-être avec une future recrue dans les bagages ? L’arrivée de très bon Kevin Ruegg semble se préciser du côté de la capitale.