Rechercher

Sommer: le "Penalty Killer" qui devrait débarquer en Ligue 1 !

Dernière mise à jour : 14 juil.

Ce serait le gros coup du mercato niçois jusqu’alors: Yann Sommer, gardien du Borussia Mönchengladbach depuis 2014 et comptant 74 sélections avec la Nati, s’apprêterait à déposer ses valises sur la Côte d’Azur. Ayant vécu une saison difficile avec son club de Gladbach, le joueur natif de Morges a tout de même été élu joueur de l’année par le club, de quoi prouver ses bonnes performances.
Crédit photo: Borussia Möchengladbach

Téo

Des chiffres tout simplement impressionnant ! Voilà ce qui peut également caractériser Yann Sommer. En effet, Sommer est le gardien de Bundesliga cumulant le plus d’arrêts (53) ainsi que le second plus grand total de tirs arrêtés (123) pour la saison 2021-2022. Il se révèle à Gladbach comme l’un des tout meilleurs gardiens du monde, terminant notamment meilleur gardien de Bundesliga selon le magazine Kicker durant la saison 2017-2018, ainsi que meilleur gardien du premier tour de la saison 2019-2020, loin devant Manuel Neuer (44.7 % des voix pour le Suisse, contre 10.9 % pour le capitaine de la Mannschaft).


Mais si Yann Sommer est aujourd’hui reconnu, c’est aussi pour sa réputation de Penalty Killer. Du haut de son mètre huitante-trois, le Morgiens est grand par sa réactivité face au tir des onze mètres. En carrière, il enregistre 23 penaltys arrêtés sur 90 tentatives (25%). Mieux; depuis le 1er janvier 2020, il en a arrêté 6 sur 11 essais (54%), le positionnant juste devant Alban Lafont le spécialiste de la discipline en Ligue 1 sur la même période (7/14, soit 50%). Sur l’ensemble des cinq grands championnats européens, lors de la saison 2021-2022, Yann Sommer se trouvait dans le 91e centile en pourcentage d’arrêt de penalty (40%).


KMedia revient sur quatre épisodes marquants de la carrière de Yann Sommer dans l’exercice du tir au but.


Bâle - Tottenham: pour l’histoire rhénane

Le 11 avril 2013, le FC Bâle se qualifie pour la première demi-finale européenne de son histoire. Après un match nul 2-2 au match aller, après avoir pourtant mené 2-0 après 35 minutes de jeu, le FC Bâle se retrouve à 90 minutes d’écrire son histoire à domicile au Parc Saint-Jacques. La donne est simple: battre le FC Tottenham d’André Villas-Boas. Alors que les Bâlois mènent 2-1, Clint Dempsey égalise à la 82e minute et emmènent les deux équipes en prolongation, lors desquelles les deux clubs n’arriveront pas à se départager. Pourtant pas exempt de tout reproche sur les deux buts anglais, l’homme du match se nommera pourtant bel et bien Yann Sommer. Il arrête le penalty de Tom Huddelston, et accompagne la frappe d’Emmanuel Adebayor, s’envolant dans le ciel rhénan. Le FC Bâle se qualifie ainsi pour la demi-finale de l’Europa League, où ils s’inclineront face à Chelsea, futur vainqueur de la compétition. La légende "Yann the Wall" est en marche.


La saison 2020-2021: le Graal dans la discipline

Avec ses 50% d’arrêts en 2020 (2/4) et ses 66% en 2021 (2/3, hors séance de tirs au but), le gardien helvétique a franchi un cap ces deux dernières années. En novembre 2020, il permet à la Suisse d’accrocher un match nul inespéré face à l’Espagne en Ligue des Nations, après avoir repoussé pas un, mais bien deux penaltys au capitaine de la Roja, Sergio Ramos permettant à la Suisse d’obtenir son maintien dans la Ligue A.


L’année suivante lors de l’Euro 2021, il permettra à la Suisse d’accomplir ce qu’elle n’avait encore jamais réussi auparavant; accéder à un quart de finale d’une compétition internationale. En repoussant le penalty décisif de Kylian Mbappé le 28 juin 2021, il permet à la Suisse d’éliminer le Champion du Monde en titre (3-3, 4-5 tab). Au tour suivant, à nouveau face à l'Espagne, Sommer remet le couvert lors de la séance de tirs au but. Après avoir vu la tentative de Busquets s’écraser sur le poteau, il renvoie celle de Rodri, permettant à la Suisse de rester en vie. Mais, l’échec de Vargas sonnait le glas pour la Nati éliminée à la porte des demi-finales.

Au-delà de ces performances de choix lors des séances de tirs au but, l’Euro de Yann Sommer dans son ensemble est à marquer d’une pierre blanche. Il comptabilise au total 21 arrêts en 5 matchs joués, lui valant le prix de footballeur Suisse de l’année 2021.


Finalement, si la Suisse verra le Qatar en novembre prochain, c’est aussi grâce aux performances de son gardien. Il est auteur de 7 arrêts au match aller à Bâle contre l’Italie (0-0) dont notamment un arrêt décisif sur un penalty de Jorginho. Au match retour à Rome, il remet le couvert: il résiste aux assauts italiens et voit le penalty de Jorginho s’envoler dans le ciel de Rome au bout du temps additionnel, permettant à la Suisse de faire un grand pas vers la qualification directe et évitant ainsi des barrages que l’on sait piégeux.


Alors, nous pouvons affirmer que la possible signature de Yann Sommer du côté de l’OGC Nice relèverait de la très bonne pioche pour les Aiglons. Walter Benitez, gardien phocéen lors de la saison précédente, enregistre seulement le 10e total de Ligue 1 en termes d’arrêts (30) ainsi qu’un faible 15.3 % de penalty arrêtés depuis le 1er janvier 2020 (2/13). Les attaquants sont prévenus, Yann Sommer est un homme difficile à battre !