Rechercher

Tresor Samba : "Je n'ai reçu aucune proposition de contrat de la part du FC Bâle !"

Dernière mise à jour : 27 mai

Recrue phare et surprise de Bellinzone cet hiver, Tresor Samba poursuit ses bonnes habitudes : Marquer des buts. L’international suisse U20 est un jeune homme ambitieux, déterminé et modeste. KMedia l’a rencontré pour évoquer ses objectifs de fin de saison, son transfert et ses débuts en équipe de Suisse.

Crédit photo : AC Bellinzona

Tresor Samba a une particularité. Il possède un ratio de buts (0,61 en 31 matchs), avec la deuxième garniture du FC Bâle, plus élevé qu’Albian Ajeti, Breel Embolo ou Afimico Pululu, mais n’a jamais eu sa chance avec la première équipe du club rhénan. Cet hiver, l’attaquant de 19 ans a fait parler de lui dans les médias. Alors que le FC Bâle s’apprête à perdre son attaquant star Arthur Cabral, Tresor Samba en tête du classement des buteurs de Promotion League à l’époque, attend son heure avec impatience. Avec un contrat qui arrive à terme en fin de saison et des fans bâlois qui voient en lui la nouvelle star du centre de formation, le jeune homme et ses conseillers (l'agence NTS Management qui travaille également avec le très talentueux Benjamin Kabeya des Young Boys) s’imaginent prolonger l’aventure et intégrer une équipe qui veut batailler pour le titre.


L’attente sera longue pour le jeune attaquant et vaine. Il décide donc de rejoindre un candidat sérieux à la promotion en Challenge League, le club tessinois Bellinzone. Un club ambitieux, mais un point de chute surprenant pour un jeune talent qui brille de mille feux dans le centre de formation le plus réputé du pays. KMedia a rencontré Tresor Samba qui revient en exclusivité sur son choix, ses meilleurs souvenirs rhénans, l’intérêt des clubs romands et ses objectifs à venir.


Tresor, Bellinzone s’est qualifié pour les Play-offs de la 1ère Ligue Promotion, on vous imagine satisfait. Comment abordez-vous les prochaines échéances ?

Bien évidemment c’est une satisfaction. On prépare ces play-offs de la meilleure manière et notre objectif est clair : Accéder à la Challenge League.


Êtes-vous satisfait de vos débuts avec le club tessinois ?

Oui, je suis assez satisfait. Cela aurait pu être bien meilleur, mais collectivement je suis très satisfait.


Vous êtes actuellement le deuxième meilleur buteur du championnat avec 21 buts inscrits en 28 matchs. Des buts inscrits avec Bâle U21 et votre club actuel, Bellinzone. Quelle différence notez-vous entre ces deux équipes ? Comment se passe votre adaptation ?

La différence est qu’au FC Bâle j’étais entouré de joueurs de mon âge voir plus jeune. Ici à Bellinzone, je suis avec des adultes. La maturité est différente et l’équipe est beaucoup plus compétitive. Bellinzone a tout fait pour que mon adaptation se passe pour le mieux. Depuis le premier jour, les joueurs, le staff et les supporters m’ont très bien accueilli.


"Je ressentais le besoin de terminer ma saison en Promotion League."

Des buts, vous en avez empilés lors de votre formation au FC Bâle. Quel souvenir gardez-vous du club Rhénan ? Avez-vous des regrets de ne pas avoir eu votre chance en équipe première ?

J’ai beaucoup de bons souvenirs, mais je dirais que le meilleur souvenir est la victoire en coupe de Suisse U18 lors de ma première saison au sein du club. J’aurais bien évidemment voulu avoir ma chance en équipe première, mais malheureusement l’occasion ne s’est pas présentée.


Vous étiez en fin de contrat avec le FC Bâle, avez-vous reçu une proposition de renouvellement de contrat ?

Non, contrairement à ce que l’on peut lire dans certains médias. Je n’ai reçu aucune proposition de prolongation de contrat de la part du FC Bâle.


Il s'agit de votre premier transfert, les médias se sont étonnés de votre choix. Pourquoi avoir choisi Bellinzone ? Comment s'est déroulé votre transfert ?

C’est vrai que cela ne paraissait pas le choix le plus logique. Mes conseillers et moi avions bien étudié les propositions qui s’offraient à nous et le projet que m’a proposé Bellinzone était celui qui me plaisait le plus. La possibilité de jouer, à terme, en Challenge League m’a beaucoup plu et je ressentais le besoin de terminer ma saison dans ce championnat.

Le FC Bâle ne s’est pas opposé au transfert et tout s’est très bien déroulé.


Les clubs romands de Super League sont en manque d'attaquants et votre profil a fait beaucoup parler. Avez-vous eu des contacts avec Servette, Sion ou Lausanne ?

Non, je n’ai eu aucun contact avec ces clubs. Je souhaite rester focus sur mes performances ici à Bellinzone et je fais confiance à mes conseillers pour le reste.


Crédit photo : FC Bâle

Vous avez récemment été appelé en équipe de Suisse U20. Quels sont vos objectifs en équipe nationale ?

C’est toujours un honneur d’être appelé pour représenter son pays. Mon objectif est d’empiler les buts et faire ce dont pourquoi on m’a appelé.


Que peut-on vous souhaiter pour cette fin de saison ? Une promotion en Challenge League avec Bellinzone ou une première sélection en équipe de Suisse U21 ?

Mettre beaucoup de buts (rires).

L’un empêche par l’autre, j’aimerais mettre beaucoup de buts avec mon club et être appelé avec la sélection U21.


"C'est toujours un honneur d'être appelé pour représenter son pays."

Comment dériveriez-vous vos principales qualités et quel championnat vous correspondrait le plus ?

Ce n’est pas simple de parler de soi, mais je pense que ma vitesse, ma puissance et mon efficacité sont mes principales qualités. Je pense également être bon dans la lecture du jeu offensif.


Avez-vous une équipe de rêve ?

Mon équipe de rêve ? Le Real Madrid fait rêver tous les footballeurs.