Rechercher

Un match à deux visages

Dernière mise à jour : 14 juil.

Au stade de Genève, c’est donc sur la plus petite des marges l’équipe de Suisse s’est inclinée contre le Roja. Un match à deux visages qui démontre que la Nati n’est pas encore remise de tous ses tracas. Mais il y a du mieux et c’est le plus important.
Crédit photo : Association Suisse de Football

Julien Moret

C’est le genre de match où il ne faut absolument pas se tirer une balle dans le pied. Et pourtant, l’équipe de Suisse l’a fait en encaissant un but plus qu’évitable dans le premier quart d’heure de la partie. Suite à une erreur du défenseur de Valence Cömert, l’Espagne a réussi à ouvrir le score et prendre plutôt facilement le match en main. Une première mi-temps à sens unique qui a vu les hommes de Murat Yakin courir derrière un ballon qu’ils n’ont pas réussi à maîtriser. Erreurs techniques, incompréhensions, manque d’agressivité, la Nati n’y était tout simplement pas. Plutôt fréquent ces derniers matchs diront certains.


C’est au retour des vestiaires que Granit Xhaka et ses coéquipiers ont su montrer un autre visage. Engagés, conquérants, solidaires et courageux, les Suisses ont retrouvé les valeurs qui ont fait la force de notre équipe nationale ces dernières années. Dans un système plus familier, la Suisse a donc pu (re)trouver partiellement ses marques. Avec plus de justesse et de confiance, la Nati aurait pu véritablement bousculer le capitaine Busquets et ses partenaires en clôturant une deuxième mi-temps porteuse d’espoir.


Deuxième partie de réponse contre le Portugal

Forcée de faire tourner un effectif plus court qu’on ne le pensait, la Suisse a quand même pu compter sur la réaction de ses cadres.

La réception du Portugal dimanche doit être dans cette continuité. Un dernier match qui permettra à Yakin de tout mettre en œuvre pour finir sur une bonne note un rassemblement qui fut très compliqué.


Le sélectionneur suisse sera peut-être conduit à titulariser le jeune Leonidas Stergiou en défense central. Une défense sous le feu des critiques qui a pris l’eau durant cette Nations League. Avec le buteur de Lausanne Zeki Amdouni, les deux jeunes peuvent être les rouages manquants à la Nati pour regagner la confiance, qui faisait la force de l’équipe de Suisse il y a de cela quelques mois.