Rechercher

Une équipe de Suisse espoir gâtée offensivement

Dernière mise à jour : 20 avr.

Vendredi à 19h, Mauro Lustrinelli et ses hommes affronteront le Pays-de-Galles dans le cadre des qualifications au championnat d'Europe des U21. Le septième match des Suisses qui ont une occasion de mettre encore un peu plus la pression aux hollandais.

Crédit photo: Blick

Avec la coupure hivernale, on serait presque tenté d'oublier l'excellent parcours de la Nati U21 qui a remporté l'intégralité de ses matchs du groupe E à l'exception du match nul obtenu face aux Pays-Bas. Une performance remarquable pour l'équipe de Mauro Lustrinelli qui a dû reconstruire l'équipe après l'Euro 2020.

Mais cette Nati est définitivement pleine de ressources. Après avoir perdu récemment Noah Okafor au profit de l'équipe A, Lustrinelli a fait appel à Julian Von Moos. Considéré comme un crack dès son plus jeune âge, le Zurichois démontre tout son potentiel sous les ordres de Peter Zeidler à Saint-Gall. Depuis son retour en Suisse après une brève expérience hollandaise au Vitesse Arnhem, Von Moos a déjà inscrit 2 buts et délivré une passe décisive en 7 matchs.


Un potentiel offensif important

Mais il n'est pas le seul à être en forme. Accompagné d'Imeri, Males, Ndoye, Mambimbi, Rieder ou encore Amdouni et Stojilkovic, l'offensive suisse fait belle figure.

D'ailleurs, trois joueurs de cette longue liste semblent pouvoir intégrer le cadre de l'équipe nationale A. Le premier est un joueur qui a déjà goûté aux joies de disputer ses premières minutes sous le maillot rouge à croix blanche. Il s'agit bien entendu du genevois Kastriot Imeri toujours brillant avec Servette.


Ensuite vient un autre romand, le Vaudois Dan Ndoye. En grande forme depuis le mois de février en Super League, il a également été en vue lors de la double confrontation du FC Bâle contre l'OM en Conférence League. Sa vitesse et sa percussion seront utiles pour débloquer la situation contre des Gallois regroupés.


Pour finir, le Bernois Fabian Rieder qui est le rayon de soleil du ciel gris des supporters d'YB. Courtisé par de nombreux clubs européens dont le Real Madrid, le jeune suisse éclate le championnat de Suisse de son talent.


La Suisse devient-elle une machine à produire des talents offensifs ? Il est encore trop tôt pour le dire, mais on ne peut que se réjouir de ce prémice. L'équipe nationale A a trop longtemps souffert du manque de choix offensif pour venir à bout de ses adversaires.