Rechercher

Une semaine déjà décisive pour le FC Bâle

Dernière mise à jour : 10 oct.

C’est déjà l’heure de vérité pour Alex Frei et sa troupe à l’aube du 3ème tour de qualifications en Conférence League et le match au sommet face au BSC Young Boys. Un mot d'ordre, défaites interdites.

Ludo

Alors que le championnat n’a repris que depuis trois semaines, le FC Bâle se retrouve déjà face à une situation de vie ou de mort. Après un début de saison plus que poussif, les Rhénans sont à la recherche de leur première victoire en championnat et doivent passer l’obstacle Brondby en Coupe d’Europe. Comment réussir ou rater une saison en une semaine.


Un adversaire coriace

KMedia l’avait annoncé dans son article paru en début de saison. Le FC Bâle se doit d’atteindre la phase de groupe de la Conference League. Avec son statut de tête de série et un peu de chance au tirage, cela devrait passer. Mais la pénible entrée en matière contre les amateurs Nord-Irlandais de Crusaders a fait peur à plus d’un supporter bâlois. Et le tirage du 3ème tour n’a pas gâté le club de David Degen avec un des adversaires des plus redoutables. Les Danois de Brondby où joue un certain Blas Riveros (ancien défenseur du FC Bâle). Ils se sont d’ailleurs qualifiés après une victoire 4-0 à domicile ce qui contraste la performance du FCB. Le match de ce jeudi dans la capitale danoise doit donc être joué avec une grosse concentration défensive. Notons qu'en cas de qualifications, Bâle pourra prendre sa revanche sur le CSKA Sofia (en cas de victoire qualification) en play-offs.


Alex Frei n’a (encore) jamais gagné en Super League

À la suite du déplacement long de deux vols de 3 heures, les Bâlois auront la lourde tâche de jouer le favori et leader du championnat. Avec un début exceptionnel et déjà 5 points d’avance (avec un match en plus), les Bernois arrivent sans pression chez leur adversaire du jour. La défaite sera donc interdite, sous peine d’avoir déjà 8 points de retard après 4 journées. Par ailleurs, une statistique alarmante commence a peser sur le coach bâlois. En 3 matches de Super League (sur 4 ans), Alex Frei n’a encore jamais gagné en Super League. L’entraîneur a, pour l'heure, fait trois fois 1-1. Inquiétant ? Bien qu’un nul contre le nouvel ogre bernois ne serait pas une mauvaise performance, le FCB doit marquer le coup à domicile pour envoyer un message à son concurrent et montrer qu'il peut régater à ce niveau.


Le feu à Saint-Jacques

Si les matchs de jeudi et dimanche se seront bien passés, les Rhénans aborderont le dernier match de cette semaine cruciale (3 en 8 jours) avec des supporters prêts à mettre une ambiance de feu dans le stade Saint-Jacques, face aux Danois de Brondby. En cas de défaite, l’enfer et la crise pourraient mettre le feu à la présidence de David Degen. Imaginez un peu, nourri des plus hautes ambitions en début de saison, le FCB éliminé de l'Europe et à 10 points de Young Boys avant de recevoir Lugano 3 jours après ? Une atmosphère lourde et un manque a gagner encore plus important. Une situation qui pourrait voir le club tomber dans une crise sportive et économique. Le FC Bâle a donc 10 jours pour réussir, lancer sa saison et assumer son statut.

Une semaine que la direction a lancée à merveille en annonçant l'arrivée de l'international suisse Andi Zeqiri. Une recrue de choix qui ne peut qu'aider le FC Bâle à atteindre ses objectifs. Réponse sur le terrain.