Rechercher

Vincent Sierro: L’infernal attente de l’appel de la Nati

Discret mais ô combien précieux et efficace avec les Young Boys, Vincent Sierro est toujours dans l’attente de sa première sélection en équipe de Suisse. À 26 ans, le milieu de terrain valaisan suit une trajectoire linéaire et presque parfaite. Zoom sur un homme calme qui répond toujours sur le terrain.


C’est un 3 mai 2015 contre le FC Saint-Gall que Vincent Sierro, alors âgé de 19 ans, effectue ses premiers pas en Super League sous le maillot de son club formateur le FC Sion. Lancé par le français Didier Tholot, il s’agit d’un moment particulier pour ce milieu de terrain longiligne à la technique affûté car il marque le début d’une trajectoire fulgurante au sein du club valaisan.


2016 l’année de l’explosion Après quelques coups d’essais en fin d’année 2015, Sierro devient très vite indispensable au dispositif du FC Sion en février 2016. Il obtient alors une place de titulaire qu’il ne quitte plus et qui l’emmène jusqu’en équipe de Suisse U20 et U21. Sous le maillot de FC Sion et principalement sous Peter Zeidler, Sierro joue 38 matchs pour 4 buts et 3 passes décisives. Des réussites qui mettent en lumière le milieu de terrain valaisan par sa qualité de frappe.


C’est en toute fin de mercato, le 31 janvier 2017, que Sierro décide de tenter l’aventure européenne. Direction la Bundesliga et le SC Freiburg pour un joueur qui espère franchir l’étape qui l’amènera en équipe de Suisse. Malmené par différentes blessures, le Valaisan n’arrive pas à s’imposer en Allemagne. Après une année et demie, il choisit de rentrer en Suisse et de retrouver un entraîneur qu’il connait bien, Peter Zeidler, à Saint-Gall.

« Le pire ennemi d’un sportif de haut niveau, c’est la blessure » déclare Vincent Sierro au Nouvelliste

Bien lui en pris, car c’est à Saint-Gall qu’on se rappellera à quel point Vincent Sierro est un joueur talentueux. En une saison, le natif de Sion régale le public du Kybunpark et de la Super League. Toutes compétitions confondues, Sierro dispute 39 matchs avec les Brodeurs pour 13 buts et 6 assists. Oui, le Valaisan est prêt pour un club résolument ambitieux !



Le choix Young Boys pour se rapprocher de la Nati

Alors que le FC Saint-Gall fait des pieds et des mains pour lever l’option d’achat de son milieu de terrain, c’est Young Boys et son directeur sportif Christoph Spycher qui décrochent le gros lot. Vincent Sierro s’engage avec le club bernois pour franchir un palier et atteindre le Graal tant espéré, l’équipe de Suisse. Avec YB, le Valaisan a déjà remporté deux titres de champion de Suisse, dont un sur sa pelouse de Tourbillon, et une coupe de Suisse. Un très bon bilan pour un joueur qui s’est installé dans la rotation de l’effectif.


Cette saison, il s’est montré à son avantage durant les qualifications de la Ligue des Champions en marquant deux fois et en offrant un assist. Des prestations qui lui permette de gagner une certaine médiatisation pour un joueur qui brille dans le rôle de travailleur de l’ombre sur le terrain. Pour l’heure, les performances de Sierro ne lui ont toujours pas ouvert les portes de la Nati, mais à 26 ans il sait que rien n’est perdu. Si l’ancien joueur du FC Sion est épargné par les blessures, sa progression peut encore prendre un peu plus d’ampleur. Disposant d’un contrat jusqu’en 2023, Sierro a tout intérêt à s’établir dans un club comme Young Boys en y jouant un rôle prépondérant.

La concurrence à mi-terrain en équipe de Suisse l’oblige à surperformer pour espérer faire partie du cadre de la sélection de Murat Yakin. Si près mais si loin, Vincent Sierro a prouvé par le passé qu’il ne lâchera rien pour arriver à ses fins.