Rechercher

Yvon Mvogo, la confiance retrouvée

Vendredi soir, Lorient remportait une belle victoire à Auxerre (1-3) qui lui permettait de rejoindre le PSG et l’OM en tête de la Ligue 1. De manière provisoire, certes, mais tout de même. Les Lorientais comptabilisent 19 points après 8 journées, soit déjà plus de la moitié des points inscrits par les Merlus au terme de la saison passée (36 points et une seizième place à la clé). Parmi les joueurs qui brillent du côté du Moustoir, il y a évidemment le trio offensif Moffi – Ouattara – Le Fée qui fonctionne à merveille. Mais, dans les hommes jouant un rôle important en ce début de saison, il y a aussi un Suisse, le portier Yvon Mvogo.
Crédit photo: FC Lorient

Téo

Le binational Helvético-camerounais effectue ses débuts pour les Young Boys en décembre 2013 et convainc tout de suite. Alors âgé de 19 ans, le portier profite d’une blessure de l’emblématique portier bernois Marco Wölfli pour s’installer dans les cages et ne plus jamais lâcher sa place de titulaire. Il effectue des performances qui lui permettent même de découvrir la sélection suisse pour la première fois en novembre 2014, sans pour autant disputer son premier match sous le maillot helvétique. Sa première sélection n’arrivera que quatre ans plus tard, contre l’Islande en octobre 2018.


Après plus de 150 matchs joués sous le maillot bernois entre Super League et coupes d’Europe, Mvogo décide de sauter le pas, à l’été 2017, et de rejoindre la Bundesliga. Il s’engage chez l’ambitieux Leipzig, vice-champion d’Allemagne derrière le Bayern la saison d’avant. Un choix ambitieux pour le portier suisse qui devra affronter la concurrence du Hongrois Péter Gulásci. Une concurrence qu’il n’arrivera pas à faire exister: en trois saisons chez le géant fondé par le groupe Red Bull, Mvogo ne disputera que 19 rencontres, dont seulement 5 en championnat.


Alors, suite à ces trois saisons compliquées en Allemagne, il se fait prêter à la fin de l’été 2020 du côté du PSV Eindhoven. Ce prêt lui permet d’enfin connaitre une saison pleine, sa première depuis son départ d’YB. Aux Pays-Bas, le gardien suisse joue 33 rencontres de championnat et participe à la campagne en Europa Ligue du club (8 matchs). Leipzig décide de le laisser en prêt une saison supplémentaire à Eindhoven. Mais la saison qui devait être celle de la confirmation et de la continuité ne sera que désillusion. Le PSV a, entre temps, recruté le portier de Twente Joël Drommel. Et, comme à Leipzig, Mvogo ne lui offrira qu’une maigre concurrence. Résultat des comptes, le natif de Yaoundé ne disputera que 8 petits matchs de championnats.


Lorient, un choix payant

C’est donc le moment choisi par Yvon Mvogo de quitter le club allemand et de s’engager du coté de la Ligue 1, à Lorient. Dans une saison à quatre relégations et après deux dernières saisons compliquées, les Merlus devaient performer pour se sauver. Alors, pour un premier bilan après 8 journées de championnat, les changements opérés chez les Lorientais s’avèrent pour le moment payant. Le nouveau coach, Régis Le Bris, n’abandonne pas ses principes joueurs et cela s’avère pour l’instant payant. À voir comment Lorient gérera ses premiers passages à vide, car le championnat est encore long, mais tant que la confiance est là, ils doivent en profiter pour engranger un maximum de point.


Dans cette optique, Yvon Mvogo se veut prépondérant dans les cages. Après 8 journées, le portier a déjà réalisé 2 clean sheets (4e gardien du championnat). Il est également le 3e gardien à avoir réalisé le plus d’arrêts en championnat (31). Il comptabilise donc 3.9 arrêts en moyenne par match (4e du championnat). Il s’est notamment vu l’auteur d’une performance de choix dans une courte victoire contre Rennes en début de saison (0-1) lors de laquelle il comptabilise 6 arrêts pour la plupart décisif, notamment sur une tentative de Doku en toute fin de match, qui permet aux Lorientais de l’emporter et de maintenir un clean sheet, malgré les 1.88 xG rennais. On sait d’expérience que le portier suisse a besoin de se sentir en confiance pour performer, et c’est le cas en ce début de saison. Pas vraiment inquiété vendredi soir contre Auxerre, le portier suisse a cependant commis sa première erreur de la saison, relâchant un ballon directement dans les pieds de Hein, permettant aux auxerrois de recoller – un peu – au score ; une faute de main finalement sans conséquence.


Le Qatar pour objectif

En somme, pour le moment, le choix du portier helvétique se veut payant. À deux mois de la Coupe du Monde, il était important pour lui de trouver un peu de régularité afin d’être mêlé à la lutte pour être dans les trois gardiens du voyage au Qatar. Même si le choix de Yakin ne sera définitif qu’en novembre, Mvogo semble être bien parti pour se battre à armes égales avec Gregor Kobel le gardien du Borussia Dortmund, qui s’est blessé en ce début de saison et ne sera pas présent au rassemblement de la Nati la semaine prochaine.